401 microprojets financés par l’Angem en 2019

Tindouf

0 55

Au moins 401 microprojets ont été financés l’an dernier dans la wilaya de Tindouf par le biais du dispositif de l’Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem), a-t-on appris des responsables de cet organisme.
Les artisans, la femme au foyer et la femme rurale se sont accaparé la majeure partie de ces financements, accordés sous différentes formules, via le guichet unique de la commune d’Oum-Laâssel, a indiqué à l’APS le directeur de l’antenne locale de l’Angem, Mohamed Romani.
L’Angem a enregistré durant la même période une affluence «remarquable» de jeunes porteurs de projets agricoles et des éleveurs, en plus d’ex: pensionnaires d’établissements pénitentiaires anciens qui ont été pris en charge pour leur réinsertion à travers l’accompagnement, la formation et le financement, ajouté à la formation de près de 350 jeunes bénéficiaires du dispositif de gestion du microcrédit, a-t-il précisé. De façon générale, la création de microprojets par le biais des dispositifs d’aide à l’emploi a connu, la même année, une impulsion dans cette wilaya de l’extrême Sud-Ouest du pays, notamment par les promus de la formation professionnelle, surtout après la levée du gel sur certaines activités très convoitées. L’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) a attiré, elle aussi, de nombreux porteurs de projets auxquels elle a assuré un accompagnement et des sessions de formation, donnant lieu à une diversification des activités adoptées par les diplômés universitaires et les promus de la formation professionnelle, en plus d’actions pour la réinsertion des pensionnaires d’établissements pénitentiaires à la faveur d’une convention entre les ministères de l’Emploi et de la Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.