Abderrahmane Raouya, ministre des Finances

0 20

«Le gouvernement entendait revoir les textes juridiques et réglementaires ayant donné lieu à la naissance de litiges au double plan, local et international. L’Algérie privilège le recours  à des négociations sans s’engager dans des litiges devant les tribunaux, ou prendre des dispositions pénales, sauf pour les dossiers liés à la criminalité organisée.» 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.