Les produits locaux touchés par la rupture des stocks
17 Sep 2019
Partager

Pénurie de médicaments 

Les produits locaux touchés par la rupture des stocks

Par: 
Lu 716 fois

La pénurie de médicaments continue de sévir, et, selon Messaoud Belambri, président du Syndicat national algérien des pharmaciens d'officine (SNAPO), même les produits fabriqués localement sont concernés par la rupture des stocks. Pour ce responsable syndical, la raison majeure de cette pénurie est l’absence de stratégie cohérente dans ce créneau. M Belambri a, sans donner plus de détails ni les nommer, pointé du doigt des médicaments de fabrication nationale. Les produits manquants sont au nombre d’une cinquantaine. 


Par Réda Hadi

Pour le président du SNAPO, cette absence de stratégie cohérente se répercute sur les activités du secteur. En effet, selon lui, sur les 600 grossistes de produits de soins, seulement 150 sont visibles sur le marché, et il estime que les différentes mesures prises à chaque rupture ne suffisent pas pour réguler un marché aussi vital. Il recommande, à ce propos, d’aller «vers une réforme profonde» pour éviter d’avoir à revivre à chaque fois ces ruptures de stocks, une réforme qui devrait toucher le marché du médicament sous tous ses aspects et à tous les niveaux.

Les ruptures de stocks de médicaments ne sont pas une nouveauté. En effet, les pénuries sont récurrentes. Les différentes mesures prises par tous les gouvernements successifs se sont avérées inefficaces ou, du moins, elles n’ont pas été assez pérennes pour enrayer les manques redondants de médicaments.

M Belambri a remis en cause l’attribution des licences d’importation de médicaments. Des autorisations qui, selon lui, sont délivrées à des personnes qui ne font qu’importer. Plaidant, ainsi, en faveur de l’attribution d’autorisations d’importation de médicaments aux seuls producteurs nationaux. Celle-ci aura des effets incitatifs à l’investissement national pour peu qu’elle soit accompagnée d’un contrôle rigoureux de la production. Estimant, d’autre part, qu’on ne saurait accorder une autorisation d’importation «à quelqu’un qui ne fait pas le moindre effort pour investir en Algérie», M. Belambri a indiqué que son organisation prône l’institution d’un contrôle et d’un encadrement de la production ainsi que des opérations d’importation.

Contactés, des pharmaciens affirment que l’anarchie qui touche le marché des médicaments représente une véritable menace pour les personnes atteintes de différentes pathologies. «Nous avons des dizaines de médicaments qui ont disparu du marché des produits pharmaceutiques, tandis que d’autres ont été remplacés par des génériques que les malades refusent de consommer», affirment certains d’entre eux.

Dernière modification le mardi, 17 septembre 2019 21:11
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Renault Scénic

Portrait

Renault Scénic

Les autorités veulent éviter les conditionnalités multilatérales

Recours à l’aide du FMI et de la Banque mondiale

Les autorités veulent éviter les conditionnalités multilatérales

Forte participation nationale à la 10e édition

Salon des énergies renouvelables d'Oran

Forte participation nationale à la 10e édition

Un gain annuel de 10 milliards de centimes

Application de la taxe sur la fortune

Un gain annuel de 10 milliards de centimes