Adrar.. Des projets retenus pour les communes et zones d’ombre de la daïra d’Aoulef

0 2 918

La daïra d’Aoulef, située dans le territoire de Tidikelt (250 km Est d’Adrar), s’est vu accorder une série de projets de développement, tous secteurs confondus, retenus pour ses quatre communes et zones d’ombre, susceptibles de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population locale, a-t-on appris des responsables de la wilaya d’Adrar.

La commune de Tit, a ainsi bénéficié, au titre du plan communal de développement (PCD-2020), de projets d’extension et de rénovation des réseaux d’alimentation en eau potable (AEP), d’assainissement, transfert de l’exutoire hors tissus urbains, en plus du parachèvement du projet de lutte contre la remontée des eaux par la réalisation d’un nouveau réseau d’assainissement.

L’aménagement d’une salle de soins, la rénovation du réseau d’éclairage public, ainsi que le raccordement de plus de 260 foyers au réseau de gaz naturel, font partie des opérations de développement retenues pour cette collectivité.

Cette dynamique de développement s’est renforcée dans la commune d’Akebli par le lancement d’un projet de réalisation d’une route reliant, sur 35 km, cette commune au chef-lieu de la daïra, tant attendue par la population locale, car épargnant aux malades et scolarisés l’utilisation de l’ancien tronçon dégradé.

A ce titre, le wali d’Adrar, Larbi Bahloul, lors de sa dernière sortie d’inspection, dans la région, a mis l’accent sur le nécessaire respect de la qualité conformément aux normes techniques adoptées, la réalisation aux abords de ce tronçon des bandes vertes pour protéger l’axe du phénomène d’ensablement envahissant cette commune.

D’autres opérations de développement ont été retenues à cette collectivité portant notamment rénovation et extension des réseaux d’AEP, d’assainissement et d’éclairage public, en plus de l’aménagement de salles de soins à travers bon nombre de vieux Ksour et zones d’ombre, la réalisation de deux salles de cours à l’école primaire du vieux Ksar Sahel, l’étude et la réalisation du nouveau siège de l’Assemblée populaire (APC) de cette commune.

S’agissant de l’alimentation en gaz naturel, la commune a enregistré le raccordement de 590 foyers au réseau de gaz, en sus de 180 autres raccordés au réseau d’électrification ainsi que deux périmètres, totalisant 510 ha, au réseau d’électrification agricole.

La commune d’Aoulef s’est, de son côté, renforcée, au titre du plan communal de développement (PCD), de neuf opérations consistant notamment en la rénovation et l’extension des réseaux d’AEP et d’assainissement au niveau de certains vieux Ksour, la réhabilitation de la route traversant, à l’intérieur du tissu urbain, le tracé souterrain de la foggara «Bendraou», ainsi que l’aménagement et le revêtement en pelouse synthétique des aires de jeux.

La réalisation d’un nouveau siège pour l’APC, l’équipement d’une annexe administrative, d’un bureau postal au vieux Ksar Tagraft, la réalisation d’un marché à bestiaux, font également partie des opérations retenues pour la commune d’Aoulef.

L’on relève également le lancement dernièrement des projets, inscrits au titre de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales (CSGCL), portant réalisation des axes routiers, l’aménagement urbain des vieux Ksour de la commune, raccordement de l’annexe administrative du vieux Ksar de Zaouiyet Haïnoune au réseau de fibres optiques par souci d’améliorer le service public.

Ceci, en plus d’autres projets de réalisation d’un stade polyvalent, d’un parcours d’athlétisme, la viabilisation et revêtement en tartan du terrain du stade communal de football, retenus pour le secteur de la jeunesse et des sports.

La commune d’Aoulef a, pour sa part, bénéficié d’un projet spécial pour le développement des zones d’ombre consistant en le raccordement de 3 500 foyers au réseau de gaz naturel, en sus de l’inscription d’une opération d’alimentation en énergie électrique de 60 foyers localisés au niveau de huit vieux Ksour, ainsi que le raccordement de trois périmètres agricoles, vastes de 514 ha, au réseau d’électrification agricole.

Pour la commune de Timegtane, elle a bénéficié elle, des projets de réalisation de quatre salles de cours à l’école primaire sise au quartier «AbouNouar», l’alimentation du vieux Ksar Zaouiyet Moulay Hiba en gaz naturel, le lancement d’une tranche du projet de désenclavement, sur une distance de 36 km, des zones d’ombre des deux vieux Ksour Matariouane et Aïn Belbel, et l’aménagement des salles de soins y existantes.

Toutes ces opérations s’assignent comme objectifs l’amélioration des conditions de vie des populations locales de ce territoire aux importantes potentialités économiques prometteuses, agricoles, industrielles et touristiques, et constituant un point de transit névralgique à destination de la wilaya déléguée d’In Salah, wilaya de Tamanrasset, ont indiqué les responsables de la wilaya d’Adrar.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.