Alger et Moscou sur la même longueur d’onde

Règlement de la crise libyenne

0 2 222

Par Zahir R/Agence

L’Algérie et la Russie ont réaffirmé encore une fois leur opposition à toute escalade militaire en Libye. Les deux pays se sont engagés à la mise en œuvre des conclusions de la conférence de Berlin approuvées par le Conseil de sécurité, réfutant existence d’une feuille de route algéro-russe pour le règlement de la crise libyenne.

 

En effet, le chef de la diplomatie algérienne, Sabri Boukadoum, et son homologue russe, Sergueï Lavrov, ont estimé que seule la voie du dialogue politique entre les antagonistes libyens pourrait mettre fin à la guerre civile dans ce pays. 

Dans ce cadre, le ministre algérien des AE a affirmé hier à Moscou que «les chars et les canons ne pouvaient être une solution à la crise libyenne» qui doit plutôt «être réglée par le dialogue et le retour à la table des négociations».

«Les chars et les canons ne peuvent être une solution à la crise libyenne mais plutôt par le dialogue et un retour à la table des négociations», a déclaré M. Boukadoum, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue russe, Sergueï Lavrov. A ce titre, M. Boukadoum a fait savoir que l’Algérie et la Russie ont convenu de renforcer leurs concertations sur ce dossier.

Pour sa part, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a appelé à un cessez-le-feu immédiat et à la suspension de tous les combats en Libye pour pouvoir lancer un dialogue national politique inclusif de sortie de crise.

«Nous avons mis l’accent lors de nos contacts avec l’ensemble des parties libyennes, les pays voisins de la Libye ainsi que les autres pays et acteurs internationaux, sur la nécessité d’un cessez-le-feu et d’une suspension de tous les combats comme première étape avant de relancer l’action de la commission mixte 5+5 et d’engager le dialogue politique national inclusif avec la participation de toutes les régions libyennes», a-t-il fait savoir.

Et d’ajouter : «Ce processus a pour objectif de rétablir la souveraineté de la Libye et de recouvrer l’unité et l’intégrité des territoires libyens».

Par ailleurs, le chef de la diplomatie algérienne a remercié la Russie pour l’assistance qu’elle a fournie à son pays face à l’épidémie due au nouveau coronavirus, en déclarant que l’Algérie est reconnaissante à la Russie pour ses livraisons d’équipements médicaux destinés à la lutte contre la Covid-19.

 «Quant à la lutte contre le coronavirus, je voudrais tout d’abord remercier la Fédération de Russie pour son aide […] et pour la fourniture des équipements nécessaires. Il s’agit d’une importante contribution dans la lutte contre cette maladie en Algérie», a déclaré M. Boukadoum lors de cette conférence. Il a ajouté que l’Algérie et la Russie, qui ont signé un accord de partenariat stratégique, coopéraient aujourd’hui dans plusieurs domaines et avaient «beaucoup de choses en commun».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.