Anticoagulants disponibles grâce à la production nationale

0 3 719

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a affirmé que le secteur de la santé avait dépassé, grâce à la production nationale, les ruptures de médicaments anticoagulants enregistrées, qui font d’ailleurs partie du protocole thérapeutique contre le coronavirus.

M. Benbahmed a déclaré à l’APS que «la production nationale a beaucoup contribué à la mise à disponibilité des anticoagulants, très demandés car prescrits dans le protocole thérapeutique contre le coronavirus, ce qui a multiplié de cinq fois leur utilisation», relevant qu’il «n’est pas possible de compter seulement sur les quantités importées de ce produit très demandé à l’échelle mondiale du fait de la conjoncture sanitaire».

A ce propos, le ministre a rassuré les citoyens quant à «la disponibilité de ces médicaments au niveau des agences pharmaceutiques et établissements hospitaliers en quantités suffisantes dans le futur», faisant état de «la mise à disponibilité, sous peu, de 300 000 boîtes de Lovenox au niveau du Laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques (LNCPP)».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.