Bedoui appelle à l’accompagnement des jeunes pour réaliser leurs projets innovants

Economie verte

0 39

Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a affirmé, lundi à Alger, que l’économie verte, qui est l’un des domaines d’investissement importants en Algérie, commence à susciter l’intérêt de beaucoup d’investisseurs, appelant, dans ce sens, à l’accompagnement des jeunes pour la réalisation de leurs projets. 

«De plus en plus de jeunes investisseurs s’intéressent désormais aux activités de recyclage et de valorisation des déchets, tous types confondus, mais aussi à l’investissement dans le secteur des énergies renouvelables», a-t-il relevé dans allocution, lue en son nom par le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Moussa Dada Belkhir, à l’ouverture de la 1ère Rencontre nationale des porteurs de projets verts, organisée sous le slogan «Nous vous accompagnons pour réussir vos projets verts».

«L’investissement dans les domaines de l’économie verte», a-t-il poursuivi, «permet de rationnaliser l’utilisation de l’énergie à travers l’élargissement de l’usage des énergies propres et le renforcement d’activités contribuant à la diversité de l’économie et à la création de l’emploi».

«En tant que pouvoirs publics, nous sommes appelés à aplanir toutes les entraves et difficultés pouvant décourager les jeunes investisseurs, leur ouvrir le secteur économique et adhérer à leurs idées scientifiques pour la réalisation de leurs projets sur le terrain afin de s’adapter aux développements technologiques accélérés», a insisté M. Bedoui.

Affirmant, dans le même contexte, que le gouvernement a mis en place «des facilitations et des mesures d’appui» en faveur des porteurs de projets innovants comme encouragement pour la réalisation de leurs idées et projets, outre le renforcement de la politique de l’Etat en matière de préservation de l’environnement et de développement des énergies renouvelables et de la généralisation de leur utilisation à une plus grande échelle.

Parmi ces mesures, le Premier ministre a rappelé la création d’un Fonds propre à l’appui des startups avec un ensemble de mesures incitatives et d’exonérations fiscale et parafiscale, ainsi que l’instruction de l’ensemble des secteurs de prêter main forte à ces jeunes entreprises et de les associer à la concrétisation des programmes de développement, partant de la prise de conscience du rôle important de cette catégorie dans la dynamisation requise de l’économie nationale, la contribution à sa diversification et la création de richesses et d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.