Benbouzid annonce des mesures strictes

Réouverture des mosquées

0 4 063

Par Zahir Radji 

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a indiqué hier que le gouvernement prendra des dispositions préventives strictes dans les mosquées, pour le bon respect des mesures de distanciation physique.

 

En effet, les fidèles devront respecter la distanciation sociale, porter le masque et ramener leur propre tapis de prière, a expliqué le ministre qui s’exprimait sur les ondes la Radio nationale «Chaîne III». Dans ce cadre, M. Benbouzid a fait savoir que des personnes seront chargées de veiller à l’application stricte de ces mesures dans les mosquées qui seront rouvertes.

Il est à noter que le président de la République a instruit le Premier ministre à l’effet de programmer «une réouverture graduelle des lieux de culte, qui sera limitée, dans une première phase, aux seules grandes mosquées d’au moins 1 000 places, et qui soient en mesure de permettre la distanciation physique indispensable, avec comme impératif le port du masque par tous».

S’agissant de l’ouverture des plages aux vacanciers, le ministre de la Santé a considéré que le maintien de la distanciation sur les plages est «très difficile» et son résultat est lié directement à la prise de conscience des citoyens et à l’intensification de la sensibilisation. Il a, dans ce cadre, suggéré que l’activité de restauration est autorisée seulement dans des espaces ouverts et non dans des salles fermées.

En outre, Abderrahmane Benbouzid a souligné que les mesures prises par le gouvernement sont venues pour soulager les citoyens, en précisant que ces dernières ne peuvent pas être considérées comme un déconfinement général mais plutôt partiel. Toutefois, il n’a pas exclu la possibilité d’un retour au confinement en cas de non-respect des mesures de prévention.  «On doit rester vigilant. Si les mesures de précaution ne sont pas respectées, rien nous empêche de reconfiner à nouveau», a-t-il précisé.

Le ministre de la Santé a observé, en outre, que «le pays vient de subir sa seconde phase de contamination au virus, puisque, des 200 cas diagnostiqués positifs au début de l’apparition de la pandémie, «nous avons frôlé 700 cas, entraînant une saturation du nombre de lits et quelques ennuis d’oxygène. Mais depuis, nous avons constaté que les chiffres baissent».

Par ailleurs, M. Benbouzid a assuré que des dispositions ont été prises pour que l’Algérie figure parmi les premiers pays à acquérir des vaccins ayant démontré leur efficacité de prévention contre une contamination à la Covid-19. D’ailleurs, explique-t-il, des contacts ont été établis avec les pays dont les travaux destinés à élaborer des tels vaccins se sont révélés prometteurs, citant en cela la Russie, laquelle a procédé à des tests avec succès sur des militaires volontaires, lesquels, après une quarantaine de jours, ont développé des anticorps, preuve de l’efficacité de ce vaccin..

Il a indiqué, cependant, que ce vaccin ne commencera à être produit en quantité, qu’à partir du mois de septembre et qu’il ne commencera à être commercialisé qu’à partir du mois d’octobre, voire vers la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.