Casques immersifs

0 5 080

Très investi sur le sujet, Facebook a fait l’acquisition de la start-up Oculus pour 2 milliards de dollars en 2014 et mise aujourd’hui sur la maturité des casques immersifs conçus par sa filiale pour donner une dimension sociale à la réalité virtuelle, une technologie isolante par nature à travers laquelle le groupe espère créer de nouvelles façon de socialiser. Un réseau social dédié baptisé Horizon doit être lancé l’an prochain pour permettre aux utilisateurs de se livrer à toutes sortes d’activités dans des mondes virtuels. Le groupe de Mark Zuckerberg s’est également associé avec le lunetier Luxottica pour produire d’ici six ans une paire de lunettes capable de prendre des photos ou des vidéos et d’afficher des informations dans l’environnement de l’utilisateur.

Au carrefour de ces ambitions, l’adoption des lunettes connectées par le grand public pourrait bien connaître un sursaut décisif sous l’impulsion d’Apple. Passé maître dans l’art de débarquer sur les marchés émergents en proposant des produits synthétisant les attentes du public dotés d’un design séduisant et d’un haut degré de désirabilité, le groupe californien prévoirait de lancer un casque de réalité augmentée en 2022 dont les verres pourront immerger leur porteur dans un environnement numérique mêlant des éléments virtuels à ceux du monde réel. 

Selon des informations issues d’une réunion interne à l’entreprise, cet appareil serait suivi en 2023 par une paire de lunette basée sur la même technologie conçue cette fois pour être portée au quotidien. Une façon de préparer la succession de l’iPhone qui constitue toujours la principale source de revenus du groupe après douze ans d’existence mais dont les ventes s’essoufflent année après année.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.