Consolider la coopération arabe pour relancer et développer le secteur

22e session du Conseil des ministres arabes du Tourisme en Arabie Saoudite

0 67

Les travaux de la 22e session du Conseil des ministres arabes du Tourisme ont été clôturés lundi Al-Ahsa (Arabie Saoudite) lors d’une séance à huis clos consacrée à l’examen des voies et moyens à même de renforcer le tourisme, la formation et l’échange d’expertises dans le monde arabe. L’Algérie a été représentée aux travaux de ce Conseil par son ambassadeur à Ryadh, Ahmed Abdessadok, et du directeur général du tourisme au ministère du Tourisme et de l’Artisanat, Zoubir Mohamed Sofiane.

Dans une déclaration à l’APS au terme de la séance de clôture, le DG du tourisme au ministère a indiqué qu’il a été question lors de cette réunion de l’impérative mise en place d’une stratégie unifiée pour le renforcement du tourisme dans le monde arabe.

Il a mis l’accent, dans le même cadre, sur le rôle de l’Algérie qui a contribué à l’enrichissement de tous les dossiers soulevés lors de cette rencontre, avant d’insister sur le renforcement de l’action arabe commune et des investissements dans le secteur. La coopération entre l’Algérie et le monde arabe en la matière sera intégrée à travers l’adaptation de la stratégie nationale et le plan national du secteur horizon 2030 à ces orientations, a-t-il fait savoir, précisant que les pays arabes regorgent de capacités et d’atouts touristiques faisant d’eux une destination «internationale par excellence».

Et de rappeler que le Conseil s’était penché sur «la relance du développement touristique et l’appui du recensement touristique», outre l’échange des expertises et le renforcement des investissements.

Pour sa part, le président de l’Autorité générale du tourisme et du patrimoine national au Royaume d’Arabie Saoudite, Ahmad Ben Aqil Al-Khatib, a mis en avant la nécessité de consolider la coopération arabe pour relancer et développer le secteur, rappelant, dans ce sens, l’expérience initiée par l’Arabie Saoudite pour s’ouvrir sur le monde à travers la promotion des quelque 10 000 sites touristiques que compte le Royaume.

M. Al-Khatib a appelé, enfin, à ériger le secteur en un levier de développement, par la création de postes d’emploi au profit des jeunes arabes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.