De lourdes sanctions financières contre les opérateurs

Qualité du réseau 4G

0 2 436

Pour manquement envers leurs engagements en matière de la qualité du réseau 4G, les trois opérateurs de téléphonie mobile ont été sanctionnés financièrement, annonce l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE), dans un communiqué. 

L’ARPCE a ainsi prononcé des « sanctions pécuniaires pour un montant global de 172.519.352,85 DA, dont 63.918.956,02 DA à Mobilis, 82.580.952,38 DA à Djezzy, et 26.019.444,45 DA à Ooredoo », précise le document.

Mais avant d’en arriver là, l’ARPCE a rappelé qu’elle a déjà envoyé des mises en demeure à ces trois opérateurs. « Comme déjà annoncé dans son communiqué du 3 mai 2020, l’Autorité de régulation a mis en demeure les opérateurs de la téléphonie mobile ATM (Mobilis), OTA (Djezzy) et WTA (Ooredoo) afin de se conformer aux exigences de couverture et de qualité de service de leurs réseaux 4G, et ce suite à une opération de contrôle et d’évaluation effectuée du 16 février au 12 mars 2020, qui a porté dans une première phase sur cinq (5) wilayas (Adrar, Blida, Constantine, Djelfa et Tlemcen) », rappelle l’ARPCE. 

« Suite à cette mise en demeure, et compte tenu de l’allègement des conditions de confinement, elle a indiqué avoir mené du 16 au 25 août 2020, dans les cinq (5) wilayas suscitées, une opération d’audit afin d’évaluer le niveau de prise en charge des manquements enregistrés en matière de couverture et de qualité de services », note la même source.

Cette sanction est tombée suite à une mise en demeure adressée déjà en mai dernier aux trois opérateurs. « (…) dans le cadre de l’exercice les missions qui lui sont dévolues par le loi n 18-04 de 10 mai 2018, fixant les règles générales relatives à le poste et aux communications électroniques, et conformément aux prescriptions les cahiers des charges 4g les opérateurs de le téléphonie mobile, l’autorité de régulation a mis en demeure les opérateurs de le téléphonie mobile ota (djezzy), wta (ooredoo) et atm (mobilis) afin de se conformer aux exigences de couverture et de qualité de service les réseaux 4g », avait précisé le communiqué de l’ARPCE.

« Comme déjà annoncé dans son communiqué de 2 mars 2020, l’Arpce a en effet effectué, de 16 février au 12 mars 2020, une opération de contrôle et d’évaluation de le couverture et de le qualité de service les réseaux 4g les opérateurs Ota (Djezzy), Wta (Ooredoo) et Atm (Mobilis) dans cinq (05) wilayas (blida, Djelfa, Tlemcen, adrar et Constantine), au titre de le 3ème année, soit le 3 septembre 2019 », indiquait le communiqué qui ajoutait que « les résultats de ce contrôle ont fait ressortir que les trois opérateurs n’ont pas satisfait certaines exigences de couverture et de qualité de service les réseaux 4g dans ces wilayas ».

La mauvaise qualité du réseau de la 4G a été dénoncée par plusieurs utilisateurs. Même le chef de l’Etat a mis en garde, récemment, contre la mauvaise qualité du réseau. « D’ici la fin de l’année, les citoyens vont ressentir une amélioration dans ce domaine », avait promis Abdelmadjid Tebboune.

Essaïd Wakli

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.