De masques à De masques à la portée de tous de tous

Pour combattre efficacement le Covid-19

0 6 838

Par Arezki Louni

Objet d’une spéculation à grande échelle, au point où leurs prix sont exorbitants, les masques seront désormais à la portée de tous. Outre les énormes quantités importées de Chine, des producteurs locaux, notamment les Centres de formation professionnelle et les unités d’industries textiles, promettent de mettre sur le marché des masques à bas prix ne dépassant pas les 30 DA. 

 

C’est du moins ce qu’a affirmé l’Association nationale des commerçants et artisans. L’Anca rendra publics, à partir de la semaine prochaine, les numéros de téléphone des ateliers chargés de la fabrication de masques au niveau de toutes les wilayas. L’ensemble des citoyens pourront se rapprocher de ces ateliers pour acquérir directement des masques à un prix ne dépassant pas 30 DA/unité, lit-on dans un communiqué publié sur la page Facebook de l’Anca. 

Une décision qui intervient au lendemain de l’entrée en vigueur le 24 mai en cours, de la mesure d’obligation du port de masque pour prévenir et lutter contre la propagation de l’épidémie du coronavirus. Cette initiative vient également soulager les familles algériennes, notamment les plus nombreuses qui n’arrivent même pas à subvenir aux besoins quotidiens les plus élémentaires. D’autant plus que les prix des masques au niveau des pharmacies dépassent parfois les 100 DA. 

A noter que le décret exécutif rendant obligatoire le port du masque de protection comme mesure de prévention dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19) avait été publié dans le dernier numéro du Journal officiel (n° 30). Ce décret a pour objet de modifier et de compléter certaines dispositions du décret exécutif n°20-70 du 24 mars 2020 fixant les mesures complémentaires de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19). Ainsi, l’article 13 bis du décret précise : «Est considéré également comme mesure de prévention obligatoire, le port d’un masque de protection (…) lequel doit être porté par toute personne et en toutes circonstances, sur la voie et les lieux publics, sur les lieux de travail ainsi que dans tous les espaces ouverts ou fermés recevant le public, notamment les institutions et administrations publiques, les services publics, les établissements de prestations de services et les lieux de commerce».L’article 13 ter du même décret stipule aussi que «Toute administration, établissement recevant le public, ainsi que toute personne assurant une activité de commerce ou de prestation de services, sous quelque forme que ce soit, sont tenus d’observer et de faire respecter l’obligation du port de masque de protection, par tout moyen, y compris en faisant appel à la force publique». Le même article précise en outre que «tous les agents publics habilités sont tenus de veiller au strict respect de l’obligation du port de masque de protection». Enfin, le décret énonce dans son article 3 que «les personnes enfreignant les mesures de confinement, de port du masque de protection, des règles de distanciation et de prévention et les dispositions du présent décret, sont passibles de peines prévues par le code pénal».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.