De nouveaux hydrocarbures dans la liste des exportations hors hydrocarbures

Port d’Oran

0 105

En 2019, les exportations hors hydrocarbures à partir du port d’Oran ont connu une évolution, après l’intégration de nouvelles marchandises dans la liste des produits connaissant une demande sur les marchés internationaux.

L’exportation de ces nouveaux produits a permis d’enregistrer une hausse relative dans les revenus des exportations hors hydrocarbures, en attendant une «évolution exponentielle»  des recettes avec davantage d’exportations par les producteurs.

La valeur globale des exportations réalisées durant les 9 premiers mois de l’année 2019 a atteint plus de 393 millions de dollars et 13 millions d’euros, ce qui représente une légère augmentation par rapport à la même période de l’année écoulée, estimée à 366 millions de dollars et 29 millions d’euros, selon les statistiques de la direction de wilaya du commerce.

Ces exportations hors hydrocarbures comprennent le sucre, les dattes, le poisson congelé, les déchets de papier et de plastique issus de la récupération, les structures métalliques, les acides, la margarine et le plâtre ainsi que l’hélium, l’urée, l’ammoniaque, les peaux, le marbre, la laine, les ustensiles en plastique, les articles de maison et le rond à béton, entre autres.

L’activité de l’exportation hors hydrocarbures à partir d’Oran a été caractérisée en 2019, par une «offensive» visant les continents américain et européen pour commercialiser des marchandises d’excellente qualité, à l’instar des structures métalliques et de l’acier.

Ces opérations ont également connu, pour la première fois en Algérie, l’exportation des grandes canalisations vers la Belgique, à partir du complexe sidérurgique «Tosialy» de Bethioua (Est d’Oran). Ces canalisations sont utilisées dans la réalisation des ports et d’autres projets.

Le même complexe a exporté, à partir des ports d’Oran, d’Arzew et de Mostaganem de l’acier renforcé vers le Canada et les Etats-Unis, sachant que ce dernier pays a déjà réceptionné une première cargaison d’acier renforcé, fin 2018.

De son côté, le Groupe «Lafarge Holcim Algérie» a exporté, au cours de la même période, et pour la première fois, du ciment blanc produit au complexe d’Oggaz (Mascara) à partir du port d’Oran vers le port de Cap Town, en Afrique du Sud.

Le même bilan dressé par la direction du commerce a montré que la région arabe et l’Europe sont les destinations les moins intéressées par les marchandises exportées à partir d’Oran.

Sur les 393 millions de dollars et les 13 millions d’euros, représentant la valeur globale des exportations à partir du port d’Oran, seuls 32 millions de dollars et 11 millions d’euros de marchandises ont été exportés vers les pays européens, ainsi que 6 millions de dollars et moins d’un million d’euros vers les pays arabes, selon la même source.

La valeur des exportations hors de ces deux zones a atteint plus de 355 millions de dollars et environ 2 millions d’euros. Des marchandises ont été également commercialisées dans quelques pays africains, les Etas-Unis, le Mexique, le Canada, l’Argentine, la Chine, la Turquie, l’Inde, la Colombie, la Nouvelle Zélande et l’Uruguay.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.