Djerad : « finir avec les zones d’ombre dans les meilleurs délais »

Gouvernement

0 3 249

Par Essaïd Wakli

Pour rassurer les populations du Sud du pays, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad s’est rendu, hier, dans la wilaya de Tindouf, à l’extrême sud-Ouest du pays pour notamment inspecter des projets d’investissement.

 

Pour illustrer la volonté de l’Etat d’accompagner les entreprises, le Premier ministre a visité un entrepôt frigorifique, sensé offrir aux agriculteurs de la région un endroit pour stocker des produits agricoles. « Nous œuvrerons à l’accompagnement de ce groupe qui contribuera à l’appui de la stratégie de l’Etat visant la régulation des produits agricoles, l’encouragement des paysans et la consolidation des capacités de stockage », a soutenu Abdelaziz Djerad. 

Il fait dire que le projet est éminemment important pour la région. La superficie globale de ce projet dont les travaux ont été lancés en novembre 2017, est de près de 5,1 hectares, ce qui offre, si besoin est, la possibilité de son extension, afin de le mettre au profit de la région pour la conservation des produits des agriculteurs et des éleveurs, à des prix symboliques, à même d’assurer la disponibilité de ces produits, tout au long de l’année, précise encore la fiche technique du projet.

En plus de l’industrie, le Premier ministre a surtout abordé la lancinante question des « zones d’ombres », ces régions pauvres qui n’ont pas bénéficié du développement. « Nous devons être conscients que les populations dans les zones d’ombre vivent dans des conditions difficiles, en l’absence des routes et des moyens de transport et autres. Il est de notre devoir, conformément aux consignes du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de les prendre en charge », a-t-il précisé. 

Soulignant la nécessité de « contenir ces zones pour les placer parmi les priorités », le Premier ministre a fait état d’un suivi, en coordination avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, de l’état d’avancement de la prise en charge des zones d’ombre à travers le territoire national. 

Dans le même cadre, M. Djerad a mis l’accent sur l’impératif de venir à bout définitivement du phénomène des zones d’ombre « dans les meilleurs délais ». « Le citoyen doit sentir que l’Etat lui appartient. Ces zones vont changer pour devenir des zones de lumières », a-t-il soutenu. Il a, en outre, appelé les responsables locaux, en particulier les walis, à donner la priorité aux zones nécessitant le développement. « Nous attendons beaucoup des responsables, notamment des walis, en vue de prendre en charge les zones d’ombre », a-t-il indiqué.

Au sujet de l’Education, le Premier ministre a promis que l’Etat vise « la généralisation de la tablette électronique à travers tout le territoire national, afin de réduire l’utilisation des manuels et d’alléger le poids du cartable, d’autant que les élèves maîtrisent désormais les TIC ». Le Gouvernement, poursuit-il, « œuvrera à l’intégration graduelle des tableaux électroniques dans les écoles et les lycées, pour améliorer la qualité d’enseignement des élèves, grâce aux nouvelles technologies, en leur apprenant des contenus scientifiques et historiques consacrant les constantes nationales mais aussi adaptés au monde moderne ». Il a également plaidé pour l’utilisation de l’Energie solaire. Il a promis que le gouvernement prendra des mesures en vue de faciliter l’acquisition des panneaux solaires, affirmant que l’Algérie dispose d’usines de production de ces équipements. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.