Hakkar ordonne l’ouverture d’une enquête

Fuites de pétrole dans 2 pipelines à El-Oued

0 2 442

Le PDG du Groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, a pris une série de mesures suite aux deux fuites de pétrole qui se sont produites jeudi soir, au niveau de l’oléoduc OK1 reliant le bassin de Hamra (Hassi Messaoud) à Skikda.

Selon un communiqué de Sonatrach, M. Hakkar a ordonné l’ouverture d’une enquête interne pour déterminer les véritables causes et dresser «un diagnostic de cet accident». Par ailleurs, il a été décidé I’envoi sur place d’une équipe multidisciplinaire chargée de « déterminer l’étendue des dommages», lit-on dans un communiqué posté sur sa page Facebook.

Il a, en outre,  instruit de «mobiliser les moyens de la Sonatrach pour poursuivre l’opération d’aspiration des eaux polluées de l’Oued touché par les fuites de pétrole et de procéder à un «traitement complet» des eaux et des sols de la localité touchée, à l’aide d’une unité de traitement spécifique à ce genre de situation. Hakkar a également, appelé à procéder à «un contrôle continu et régulier» de la qualité des eaux souterraines du site affecté, durant «une année entière». Le PDG du Groupe Sonatrach s’est rendu hier, sur place où il avait inspecté les sites touchés par les fuites d’hydrocarbures.

Le Groupe public informe qu’«après la fuite de pétrole au niveau du tube OK1, dans la région de Baaj (W. d’El Oued), le 3 septembre 2020, reliant le bassin rouge (Hassi Messaoud) à Skikda, les équipes techniques spécialisées de Sonatrach ont procédé, dès les premières heures de la journée de vendredi, à une opération d’absorption de la quantité de pétrole répandue, et entamé les travaux d’entretien au niveau de la partie endommagée par les inondations». La Sonatrach a indiqué que les mauvaises conditions météorologiques qui ont touché les régions du Sud ces derniers jours, seraient à l’origine des deux fuites au niveau du pipeline OK1 qui relie le bassin rouge (Hassi Messaoud) à Skikda.

Elle a précisé que cette fuite s’est produite au niveau d’une vallée dans la région, sujette actuellement à des inondations.

La première fuite a été enregistrée à la sortie de la station de pompage SP2 à Djaamaa, dans la commune d’El-Oued, au point 190 + 200 (PK), contrôlé par les équipes de maintenance de Sonatrach, a indiqué le communiqué, affirmant que des travaux d’entretien sont en cours. La deuxième fuite a été, quant à elle, enregistrée au point PK 263 dans la région d’Al-Baaj, dans la wilaya déléguée d’El M’gheir.

Z.R

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.