La facture de l’automobile a chuté en 2019

Importations

0 6 865

L’arrêt de l’importation des kits de montage automobile commence à donner des résultats : les importations ont reculé de pas moins de 31% l’année dernière.

 

Ainsi, selon les chiffres fournis par le Centre des statistiques des Douanes, l’Algérie a importé pour 2,53 milliards (mds) de dollars de véhicules du tourisme, y compris les kits (SKD) et du transport des personnes et de marchandises durant 2019 contre près de 3,70 mds en 2018, en baisse de 1,17 milliard de dollars, soit -31,43%. Selon les mêmes autorités, ce recul est justifié principalement, par une baisse de près de 38,6% des importations des voiture du tourisme, dont une baisse de 38,21 des collections destinées aux industries de montage (SKD) et autres véhicules automobiles conçus pour le transport des personnes, malgré une légère hausse de 0,37% des automobiles importés destinés aux transports de marchandises, précisent les données de la direction des études et prospectives des Douanes (DEPD).

Dans le détail, les Douanes expliquent que les importations des voitures du tourisme, y compris les kits SKD et autres véhicules conçus pour le transport des personnes, qui ont représenté 14,04% de la structure des importations des principaux produits du groupe «biens d’équipements industriels», ont atteint 1,85 md de dollars en 2019, contre près de 3,02 mds, l’année d’avant, enregistrant une baisse de 1,16 md de dollars , soit -38,59%

Globalement, les importations des kits SKD destinés aux industries de montage, qui sont comptabilisés avec les importations des véhicules du tourisme ont totalisé 1,82 md de dollars en 2019 contre près de 2,95 mds, en baisse de 38,21%, durant la même période comparaison. 

Même minoritaires, les importations des véhicules utilitaires, ont représenté en 2019, 5,2% du groupe «biens d’équipement industriels». Ils ont totalisé 682,11 millions de dollars contre 679,60 millions en 2018, enregistrant ainsi une hausse de 0,37%, précisent les données des Douanes. En revanche, le groupe des biens d’équipements industriels, a occupé le premier rang de la structure des importations globales avec une part de 31,48%, pour une valeur globale de 13,20 mds de dollars l’année dernière contre 16,48 mds l’année d’avant, en baisse de 19,92%, près de 5,2% du groupe «biens d’équipement industriels», ont totalisé 682,11 millions de dollars contre 679,60 millions de dollars en 2018, enregistrant ainsi une hausse de 0,37%, précisent les données des Douanes. 

Il n’y a pas que l’importation des véhicules et des kits destinés au montage des véhicules touristiques et utilitaires qui a baissé. Cela concerne également les tracteurs. La facture des importations des tracteurs a ainsi atteint 221,24 millions de dollars, contre 266,16 millions (-16,88%) durant la même période de comparaison. De même que les importations des machines pour le nettoyage, le triage et criblage des grains ou légumes secs, ont baissé à 21,07 millions de dollars, contre 67,59 millions, reculant ainsi de 68,83%.

En contrepartie de la fin de l’importation des kits destinés au montage automobile, le gouvernement a promis de revoir tout l’arsenal juridique qui régule le secteur. Un nouveau cahier des charges va être rendu public après la fin de la crise sanitaire.

Par Essaïd Wakli

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.