«La transition énergétique au cœur de la politique nationale de l’énergie»

Mohamed Arkab

0 10 457

La transition énergétique est au cœur de la politique nationale future de l’énergie, a indiqué, lundi depuis la wilaya d’Adrar, le ministre de l’Energie Mohamed Arkab.

«La transition énergétique est au cœur de la politique énergétique adoptée par l’Algérie et qui s’oriente vers l’exploitation de nouvelles sources d’énergie», a affirmé le ministre lors de l’inauguration d’une centrale solaire (6 mégawatts) dans la commune de Zaouiet Kounta (80 km Sud d’Adrar), au terme de sa visite de travail dans la wilaya.

Ce type de projets «traduit la volonté de l’Etat de concrétiser la transition énergétique, en abandonnant notamment le diesel dans la production d’électricité au profit de sources d’énergie propre et respectueuse de l’environnement», a-t-il souligné.

Le projet, réalisé sur une superficie de 12 hectares à la faveur d’un partenariat algéro-chinois pour un coût de 1,3 milliard DA et 12 millions de dollars (partie en devises), a généré 40 emplois, selon les explications fournies à la délégation ministérielle.

Auparavant, le ministre avait inspecté, au chef-lieu de wilaya, le projet d’une centrale électrique fonctionnant au gaz naturel, d’une capacité de 200 mégawatts produits via huit turbines à gaz. Un projet en phase de réalisation avancé.

M.Arkab a souligné l’intérêt de cet ouvrage énergétique dans la stratégie de diversification et de transition énergétique, à même de hisser la production électrique dans la wilaya de 800 à 1 000 mégawatts et, ainsi, d’améliorer la distribution électrique et la consommation domestique, industrielle et agricole, a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Energie a saisi l’opportunité pour valoriser l’apport des compétences algériennes, des entreprises publiques et privées, dans la réalisation des projets, dont celui du gazoduc reliant le groupe Reggane au chef-lieu de la wilaya et à la centrale électrique, ce qui, a-t-il noté, «encourage le recours aux entreprises algériennes pour la réalisation des projets du secteur».

Par ailleurs, le ministre de l’Energie a appelé à accélérer la concrétisation des programmes de formation locale dans le domaine des hydrocarbures pour accompagner les importants projets actuels et futurs dans la région.

Ecoutant un exposé technique sur la réalisation du groupe gazier en question, avec un partenaire étranger, et son entrée en exploitation, en phase de production et de commercialisation de gaz naturel, M. Arkab a invité les responsables des Groupes Sonatrach et Sonelgaz à hâter la finalisation des procédures administratives pour l’ouverture d’un Institut des hydrocarbures dans la wilaya d’Adrar.

L’objectif étant, a-t-il expliqué, d’offrir aux jeunes des opportunités de formation spécialisée dans le secteur, de sorte à la fois de générer des emplois et d’accompagner les importants projets, actuels et futurs, du secteur dans la région avec une main-d’œuvre qualifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.