La vente directe de la semoule interdite

Elle sera distribuée à travers le réseau classique

0 3 585

Par Arezki Louni    

Après les longues files d’attente devant les dépôts de semoule, dans l’espoir de décrocher un sac de ce produit, le ministère du Commerce décide de sévir. Selon le département de Kamel Rezig, cette habitude, vecteur de la propagation du coronavirus sera bannie à jamais. Ledit ministère a décidé d’interdire, avec effet immédiat, aux unités de transformation de vendre directement la semoule aux citoyens, et en application des mesures préventives décrétées par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad pour la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). La cellule de l’information et de la communication au ministère affirme qu’il sera fait recours à l’ancien système de distribution, à savoir la vente à travers les commerçants de gros, les grandes surfaces et les vendeurs en détail. Dans ce cadre, «une note signée par le secrétaire général du ministère du Commerce, Karim Guech, a été adressée aux directeurs régionaux et locaux en application des mesures sanitaires et de prévention décrétées par le Premier ministre pour la lutte contre la propagation de cette pandémie», a précisé la cellule de communication. Cette décision est intervenue suite à l’observation des opérations de vente de semoule au niveau des différentes unités de production qui pourraient représenter un danger sur la santé des citoyens. Les services du ministère du Commerce veilleront quotidiennement au contrôle des opérations de vente et le suivi de l’itinéraire du produit vers le consommateur final, dans l’objectif de lutter contre la spéculation, la distribution et le stockage anarchiques, a fait savoir la même source. Le SG du ministère du Commerce avait adressé, lundi, une note aux directeurs régionaux et locaux des 48 wilayas les appelant à notifier aux directeurs des unités de  production de la semoule de cesser la vente directe aux citoyens. Dans ce sens, le SG du ministère a appelé les semouliers à revenir à l’ancien système de commercialisation et cela en passant par les vendeurs de gros, les détaillants et les distributeurs. Cette décision permettra de réduire la propagation du coronavirus, permettant au citoyen à la fois de préserver sa santé et celle de ses proches, ainsi que l’achat de semoule sans la moindre contrainte. Cependant, la vente de ce produit auprès des commerçants de gros et de détail, sera-t-elle efficace, sachant que certains commerçants véreux ne manqueront pas de verser dans la spéculation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.