L’Algérie appelle à une réduction immédiate de la production de pétrole

Opep

0 708

L’Algérie, qui assure la présidence de la Conférence de l’Opep, a appelé avant-hier les producteurs de pétrole à saisir l’opportunité de la réunion prévue le 9 avril, pour «privilégier le sens de responsabilité» et aboutir à un accord sur une réduction de la production pétrolière qui soit «globale, massive et immédiate».

«L’Algérie, qui assure la présidence de la Conférence de l’Opep, lance un appel à tous les producteurs de pétrole pour saisir l’opportunité de la réunion prévue le 9 avril, pour privilégier le sens des responsabilités et aboutir à un accord sur une réduction de la production pétrolière qui soit globale, massive et immédiate», a déclaré le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, cité dans un communiqué du ministère.

L’Algérie «œuvrera, comme par le passé, à rapprocher les points de vue, rechercher les solutions consensuelles et contribuer à tout effort qui permettra de stabiliser le marché pétrolier, pour le bénéfice des pays producteurs et des pays consommateurs», a-t-il soutenu.

Le ministre a souligné, rapporte le communiqué, que le marché pétrolier fait face à une chute de la demande d’un niveau inégalé par le passé, en raison de l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’activité économique mondiale et des mesures de confinement prises par de nombreux pays.

Il a ajouté que le marché faisait face également à une augmentation de la production mondiale de pétrole, due à la volonté de certains pays de produire au maximum de leur capacité.

«Ce double choc a induit une baisse drastique des prix pétroliers, une baisse qui sera encore plus accentuée dans quelques semaines, lorsque les capacités de stockage de pétrole, en terre et en mer, seront saturées, conduisant une dislocation durable de l’industrie pétrolière», a observé M. Arkab.

Etant «consciente de cette situation et des risques y associées, et de ses conséquences sur les peuples des pays producteurs de pétrole à un moment où ils luttent contre la pandémie de Covid-19», l’Algérie invite de ce fait les producteurs à un accord sur une baisse immédiate de leur production, a insisté le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.