«L’Algérie peut bâtir une économie solide»

Mohamed Chérif Belmihoud

0 10 096

L’Algérie possède tous les atouts pour la construction d’une économie solide, diversifiée et indépendante des hydrocarbures, a affirmé, hier, le professeur en économie, Mohamed Chérif Belmihoub.

«Notre pays doit totalement faire sortir sa stratégie des hydrocarbures. Le pétrole ne doit pas être le levier de notre développement économique. Si l’Algérie l’abandonne, on peut bâtir une économie forte et solide», a souligné M. Belmihoub lors de son passage sur les ondes de la Radio nationale «Chaîne III».

Il a indiqué que sur le plan économique, l’Algérie a un marché d’une taille critique de 42 millions d’habitants, des infrastructures de base et une position géopolitique et géostratégique importante. Ceci, ajoute-t-il, permettrait à  notre pays d’asseoir une économie nationale capable de jouer un rôle d’acteur régional très important.

Pour lui, la pandémie du coronavirus constitue une opportunité pour l’Algérie de réfléchir à une nouvelle vision économique. Des réformes structurelles et profondes doivent être engagées par le gouvernement.

Evoquant l’impact du Covid-19 et du choc pétrolier, l’expert en économie a relevé que notre pays a été doublement impacté, et la guerre des prix déclarée entre la Russie et l’Arabie Saoudite aura des conséquences néfastes sur notre économie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.