Le camp Sarkozy attend une décision cruciale pour la poursuite de l’enquête

Financement libyen

0 2 728

L’enquête sur des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy va-t-elle connaître un coup d’arrêt ? La cour d’appel de Paris doit se prononcer jeudi sur les recours de l’ex-président et de ses proches qui contestent la validité des investigations lancées il y a huit ans dans ce dossier.

Après plusieurs reports, la chambre de l’instruction de la cour d’appel avait examiné le 10 juin, à huis clos, les requêtes déposées par différents protagonistes de cette affaire aux multiples ramifications. Lors de l’audience en juin, l’avocat général avait demandé le rejet de l’ensemble des recours, selon des sources concordantes.

Les décisions de la cour d’appel, attendues jeudi, pourraient avoir un impact décisif sur la poursuite de cette information judiciaire ouverte en 2013 et dirigée par les juges Aude Buresi et Marc Sommerer, depuis le départ en 2019 à Nanterre de Serge Tournaire. Celle-ci avait été ouverte après la publication par Mediapart en 2012, dans l’entre-deux tours de la présidentielle, d’un document censé prouver ce financement.

Témoignages de dignitaires libyens, notes des services secrets de Tripoli, accusations d’un intermédiaire… Après sept ans de travail, les magistrats ont réuni une somme d’indices troublants qui ont donné corps à la thèse d’un financement de la campagne présidentielle victorieuse de Nicolas Sarkozy en 2007 par le régime de Kadhafi.

En novembre 2016, l’homme d’affaires Ziad Takieddine, mis en examen dans cette affaire et en fuite alors qu’il a été condamné en juin dans le volet financier de l’affaire Karachi, avait affirmé avoir remis entre fin 2006 et début 2007 cinq millions d’euros à M. Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, et à son directeur de cabinet Claude Guéant. Toutefois, aucune preuve matérielle n’a été retrouvée, même si des mouvements de fonds suspects ont conduit à neuf mises en examen à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.