Le débit internet s’améliorera en janvier

Technologies

0 3 748

Devant la faiblesse du débit internet, le gouvernement cherche des solutions. Il a annoncé une amélioration de la situation d’ici janvier, selon le ministre des télécommunications, Brahim Boumzar.

Lors d’un passage hier matin sur les ondes de la chaîne 1 de la radio nationale, le ministre a promis que « les citoyens remarqueront, à partir de la fin de ce mois et du début du mois prochain, un changement dans la qualité du réseau téléphonique et le flux d’Internet». Il ajoutera que « dans le cadre de l’application des instructions du président de la République pour augmenter le débit d’Internet, des équipements modernes ont été importés, dont l’entrée a été facilitée par les douanes rapidement ».

Il a expliqué que le Gouvernement a lancé des projets de création de nouvelles stations de diffusion appelées « High Points », car elles ont été installées au-dessus des installations de groupes locaux, en particulier dans les grandes villes souffrant de pression, et les résultats apparaîtront dans quelques jours.

Le ministre des technologies de l’Information et des télécommunications a répondu ainsi aux instructions de Abdelmadjid Tebboune. Le Chef de l’Etat avait en effet indiqué qu’Il était « des problèmes que nous devons contrer, c’est là notre responsabilité. Je savais que la tâche n’était pas facile, mais les problèmes seront résolus progressivement », avait-il indiqué.

« Nous avons régressé dans plusieurs domaines et le problème de débit d’internet est scandaleux », a-t-il martelé, précisant que « le pays qui se dirige vers l’économie numérique, le e-commerce et le e-paiement ne saurait avancer à pas sûrs sans un débit internet fort et efficient » ». 

Lors d’un Conseil des ministres tenu en août, le chef de l’Etat avait instruit le ministre des TIC d’accélérer « le processus de numérisation des secteurs et départements ministériels et assurer un raccordement entre ces derniers en vue de leur permettre d’échanger les données et de rattraper le retard enregistré en matière de numérisation de départements vitaux, appelés à fournir à l’Etat des indicateurs économiques dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle approche économique ». Abdelmadjid Tebboune avait également demandé à « trouver une solution définitive au problème de faiblesse du débit internet, définir les facteurs nuisibles et soumettre le dossier au Conseil des ministres si le besoin se fait sentir, le débit internet étant une condition essentielle pour l’aboutissement du processus de Numérisation et des Statistiques ». « Le Président de la République a instruit le ministre de la Poste et des Télécommunications à l’effet de venir à bout, immédiatement, du problème de débit internet et élaborer un rapport détaillé sur ce dossier », avait ajouté la présidence de la République dans un communiqué.

L’Algérie figure parmi les pays où le débit Internet est le plus faible dans le monde. Une faiblesse à laquelle s’ajoutent des problèmes de connexion des réseaux de téléphonie mobile. Une situation que le ministre a promis de régler avec notamment la mise en exploitation d’une ligne de fibre optique reliant l’Algérie à l’Espagne.

Essaïd Wakli

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.