Le ministère du Commerce s’implique

Généralisation de l’énergie solaire

0 49

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a annoncé, samedi à partir de Tipasa, le lancement d’un projet pour la dotation de 17 marchés de gros de fruits et légumes du pays, en équipements fonctionnant à l’énergie solaire.

«Nos services œuvrent en vue de la généralisation de l’exploitation des équipements solaires à la totalité des marchés de gros de fruits et légumes du pays, au nombre de 17, parallèlement au renforcement des différentes structures du ministère avec la même technologie, dont le siège du ministère du Commerce», a souligné Saïd Djellab, à l’issue d’une visite de travail dans la wilaya.

Cette annonce a été faite en marge d’une visite d’inspection du projet de dotation du marché de Hattatba en équipements solaires. «Un projet pilote en Algérie est concrétisé par une startup algérienne, ayant permis une économie de 70% des frais de consommation en énergie électrique», a-t-on indiqué sur place.

«Le succès de ce projet pilote est un exemple vivant de la possibilité de lancement de partenariats entre les entreprises publiques et les startups», a estimé le ministre.

Il a annoncé, à ce titre, la prise de plusieurs mesures d’urgence, à travers notamment la signature d’une convention entre l’entreprise de réalisation et de gestion des marchés de gros (Magros) et une start-up spécialisée dans les équipements solaires, en vue , a-t-il dit, de l’«équipement du siège de cette entreprise algérienne (Magros) en panneaux solaires , outre cinq autres marchés à travers le pays».

Il s’agit en l’occurrence des marchés de gros de fruits et légumes de Mila, Aïn Defla, Sétif, Mascara et Aïn Ouessara, «dans l’attente de la généralisation progressive de cette technologie au reste des marchés du pays», a fait savoir M. Djellab.

Ces projets sont inscrits, a-t-il ajouté, au titre de la mise en œuvre de la feuille de route du ministère du Commerce fixée en application de la nouvelle stratégie du gouvernement visant «l’intégration des nouvelles technologies, numériques notamment, dans les systèmes de gestion de différents départements ministériels, parallèlement à l’ouverture de marchés publics consacrant un véritable partenariat entre le secteur public et les startups», a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.