Le projet sera confié aux entreprises nationales

Lancement de 50 000 unités AADL

0 10 076

Synthèse Arezki Louni

Le dossier du logement s’est adjugé une bonne part de l’intervention du ministre de l’Habitat, en visioconférence, mardi dernier. 

 

S’exprimant en visioconférence, lors d’une réunion d’évaluation du programme de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), le ministre a affirmé que le lancement des travaux de réalisation de plus de 50 000 unités de logement dans le cadre du programme AADL pour l’année 2020 sera «la solution idéale» pour les entreprises nationales de réalisation qui pâtissent de difficultés financières induites par l’arrêt de leurs activités pendant la période de l’épidémie du Covid-19. Kamel Nasri a indiqué que la réalisation de ce quota sera confiée, cette année, aux entreprises algériennes. Les nouveaux projets de réalisation, indique le ministre, contribueront à sauver plusieurs entreprises de construction de la cessation d’activité.  «Nous aurons ainsi contribué avec d’autres acteurs à sauver ce secteur sensible qui emploie une main-d’œuvre considérable (…) Ces projets seront attribués à des entreprises nationales impactées», a-t-il affirmé. A ce titre, 31 721 appels d’offres ont été lancés en direction des entreprises nationales de construction pour la réalisation des projets AADL après l’Aïd El-Fitr en petits lots de 50, 100, 150 et 200 unités. Nasri a, par ailleurs, assuré que les problèmes de manque de foncier et les impacts de la situation sanitaire sur les chantiers ont été pris en considération. A ce titre, le ministre a précisé qu’à l’heure actuelle, les projets en cours de réalisation sont répartis sur 4 wilayas, à savoir, Tipasa, Boumerdès, Blida et Alger, ajoutant, toutefois, que la recherche de foncier inexploitable pour l’agriculture se poursuit toujours, en vue de réaliser les projets de logement. S’agissant de la distribution, M. Nasri a indiqué que «l’année 2020 verra la distribution d’un plus grand nombre de logements prêts, comparativement aux années précédentes, et ce, grâce aux efforts consentis depuis 2016». Le ministre a fait état, en outre, de 14 675 unités de logement prêtes à la distribution après la levée du confinement sanitaire, dont 5 300 au niveau de la capitale (30%), dans le cadre d’un programme de distribution de 18 000 logements au cours du premier trimestre de l’année 2020. Nasri a également instruit l’Agence AADL d’ouvrir le site internet au profit de plus de 35 000 souscripteurs ayant versé la première tranche afin de procéder au choix des sites. Il a, à cet effet, fixé le délai d’un mois au plus tard au directeur général de l’AADL pour effectuer cette opération. Par ailleurs, M. Nasri a indiqué que le secteur a parachevé la procédure des appels d’offres, ouvert des ateliers et lancé des travaux de plus de 35 000 unités de logement au niveau national, dont 25 000 à Alger. Selon le ministre, l’objectif tracé a été atteint à 81% alors que 3 500 logements (20%) sont en voie de raccordement aux infrastructures nécessaires dans les jours à venir. Ces résultats, a-t-il estimé, sont le fruit des efforts des directeurs de wilaya d’AADL et des walis qui ont facilité les procédures. Concernant l’octroi des décisions d’affectation, M. Nasri a précisé que celles-ci étaient à l’arrêt en raison des comportements irresponsables de certains souscripteurs qui n’ont pas respecté les conditions du confinement sanitaire et de la distanciation sociale. Le ministre a dit que l’opération reprendra au profit des 100 000 souscripteurs restants si les citoyens s’engagent à respecter les gestes barrières et la distanciation sociale. Les souscripteurs, qui ne respectent pas les consignes sanitaires dans chaque wilaya, se verront privés des décisions d’affectation, sur la base des rapports élaborés par les directeurs régionaux de l’agence, a prévenu M. Nasri. Sur un autre chapitre, l’AADL a démenti, dans un communiqué, les informations relayées sur des réseaux sociaux faisant état de l’effondrement d’un bloc de ciment à l’entrée du bâtiment n°10 de la Cité 1 500 logements AADL à Zemala (Tiaret). Et de préciser que des cadres de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) et de l’AADL présents sur les lieux avaient appelé les services de la Protection civile, les services de l’Organisme national de contrôle technique des constructions (CTC) et l’entreprise réalisatrice pour procéder sciemment à la démolition du plafond dans le respect de toutes les mesures de sécurité pour non-conformité aux normes de qualité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.