Le rapatriement a commencé

Ressortissants algériens bloqués en Turquie

0 2 356

Par Arezki Louni

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le rapatriement des ressortissants algériens bloqués en Turquie a commencé.  Un premier groupe est arrivé, hier à Alger. Composé de 269 personnes, ce premier groupe est arrivé avant l’aube à l’aéroport international Houari-Boumediene à bord d’un avion de la compagnie nationale Air Algérie.  A leur arrivée, ces personnes ont été accueillies par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, celui de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Kamel Beldjoud, celui de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, ainsi que ceux de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, des Travaux publics et Transports, Farouk Chiali, et du wali d’Alger, Youcef Chorfa. Comme convenu, les 269 personnes seront placées en quarantaine au niveau de l’hôtel Mazafran. Cette opération de rapatriement se déroulera selon un planning de vols prévus du 3 au 5 avril, à bord d’avions d’Air Algérie et de Turkish Airlines et concerne 1 788 Algériens. Pour une meilleure prise en charge des personnes rapatriées, des structures d’accueil dont des hôtels, des complexes touristiques se trouvant dans la wilaya d’Alger et de Boumerdès, ayant une capacité totale de 1 930 places, ont été réquisitionnés pour assurer la meilleure prise en charge de ces personnes. Il convient de rappeler que cette décision de rapatriement a été prise par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue Turc, Recep Tayyip Erdogan, qui ont convenu, dans un entretien téléphonique, mardi dernier, de coopérer pour le rapatriement, à partir de ce vendredi, des Algériens bloqués en Turquie vers l’Algérie et des Turcs bloqués en Algérie vers la Turquie. A noter que lors de la dernière entrevue avec la presse, le chef de l’Etat a annoncé le lancement du rapatriement des Algériens bloqués en Turquie.  «Dans deux ou trois jours, nous entamerons le rapatriement des citoyens graduellement suivant la libération des structures réservées à la mise en quarantaine», a-t-il déclaré. «Cette procédure, précise t-il, concernera, au début, les familles en attendant la vérification de l’identité d’autres personnes». A ce propos, Tebboune a rappelé que pas moins de 1 800 ressortissants algériens ont été rapatriés à partir de la Turquie «en dépit de la fermeture de l’espace aérien». Le Président s’est étonné que leur nombre soit passé aujourd’hui à 1 850. Il a précisé que certains d’entre eux avaient des billets invalides et d’autres ne justifiaient ni de billet ni même de passeport. Au total, l’Algérie a rapatrié plus de 8 000 Algériens à partir de différents pays du monde, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.