L’économie enregistre un faible taux de croissance de 0,1% du PIB

Maroc

0 3 143

L’économie marocaine a enregistré un faible taux de croissance de 0,1% du PIB au premier trimestre 2020 contre 2,8% un an auparavant. Un ralentissement dû essentiellement à la baisse des activités agricoles, des dépenses de consommation des ménages, et du commerce extérieur.

Selon l’arrêté des comptes nationaux du Haut-commissariat au plan (HCP) du Maroc, l’économie du royaume chérifien a enregistré une croissance très faible de 0,1% au premier trimestre 2020 contre 2,8% un an auparavant ; soit un important recul de 2,7 points de pourcentage en glissement annuel.

D’après l’institution, cette situation est essentiellement la conséquence d’une forte baisse des activités agricoles (-5%) alors que la croissance des activités non agricoles n’a pas dépassé 0,9% contre 4,3% au premier trimestre 2019.

Par ailleurs, la croissance des dépenses de consommation finale des ménages a significativement ralenti à 1,4% au premier trimestre 2020 contre 2,7% au cours de la même période en 2019.

Enfin, les exportations de biens et services ont reculé de 4,4% durant le premier trimestre 2020 contre une croissance de 6,5% une année auparavant. Une tendance à la baisse observée également au niveau des importations qui sont ressorties à -2,4% au cours des trois premiers mois de l’année contre +1,1% l’année précédente.

L’économie marocaine devrait entrer en récession en 2020, selon les projections du Fonds monétaire international (FMI). Le taux de croissance du PIB devrait ainsi ressortir à -3,7% cette année contre +2,2% en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.