Les Algériens passent 5 heures/j sur internet !

La cybercriminalité à Constantine

0 108

En vue de sensibiliser la jeunesse face à la montée en flèche de la consommation de la drogue   et l’utilisation abusive des réseaux sociaux, les assises de l’APW portant sur le thème sur  «Les effets et les dangers de l’utilisation abusive d’internet» ont débuté hier au siège de la wilaya de Constantine Daksi-Slimane, et ce, en rassemblant un nombre important de participants à savoir : les  autorités locales, les membres de la société civile, les élus locaux, les représentants de la DGSN et de la Gendarmerie nationale ainsi que les représentants de la direction de la santé. 

En donnant le coup d’envoi de ces assises, le wali de Constantine M. Abdesamie Saidoun, a déclaré qu’«il est urgent de mettre en œuvre des moyens efficaces pour réduire la consommation  des différentes substances de drogue au niveau de la capitale de l’Est». Selon le wali, les statistiques relatives à la consommation des psychotropes sont alarmantes à Constantine notamment, avec près de 28 kg de kif traité et plus de 472 000 comprimés de psychotropes saisis, impliquant 780 inculpés durant l’année 2019. 

Dans ce même sillage, le commandant  Merakchi Mohamed, représentant de la Gendarmerie nationale, a donné quant lui des statistiques inquiétantes par rapport à l’utilisation  abusive des réseaux sociaux en Algérie, puisque notre pays compte actuellement près 21 millions utilisateurs algériens ayant un compte Facebook, et 3.4 millions  abonnés sur Instagram.

En moyenne,  les Algériens  se connectent pendant 5 heures au quotidien, a-t-il révélé, en  ajoutant que le nombre de citoyens algériens ayant des smartphones dépasse les 2.5 milliards  personnes. Face à ce constat amer, le représentant de la gendarmerie a souligné que les infractions liées aux technologies d’information  et de la communication sont multiples et très fréquentes dans notre société. Abondant dans le même sujet, le représentant de la Gendarmera nationale a signalé des crimes ayant un rapport à la diffusion des informations  illégales sont des cas enregistrés par leurs services de sécurité sans omettre de dénoncer l’atteinte à la vie privée des personnes. Ces infractions aux droits d’autrui, ainsi que les arnaques sur internet sont, selon lui, de plus en plus très fréquentes. Le commandant  de la Gendarmerie nationale a révélé que ses services ont traité récemment une affaire d’arnaque dont les incriminés étaient des employés de la société «QNET», qui possède des bureaux accrédités en Algérie. Cette firme a pu arnaquer ses délégués commerciaux et ses clients par des retraits de grandes sommes d’argent à travers toutes les wilayas.                  

De son côté, Hicham Bouhanach, le représentant de la DGSN, a évoqué  que leurs services ont traité au cours de l’année 2019 plusieurs délits et infractions sur le Net dont les victimes étaient en grande partie des enfants et des adolescents victimes de pédophilie, qui utilisent  de faux comptes sur les réseaux sociaux. Quant au P/APW Abderrahmane Bousbaâa, celui-ci a déclaré que les réseaux sociaux utilisés à mauvais escient sont devenus très fréquents dans notre société, et la culture locale n’a plus les mêmes repères et les valeurs qu’auparavant.

Par  Djahnine  Chahinez  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.