Les établissements de formation se mettent au e-learning

Tourisme au Maroc

0 1 718

Les établissements de formation en hôtellerie et tourisme (EFHT) accueillent quelque 4.327 inscrits au titre de l’année formative 2019-2020. Relevant du ministère du Tourisme, ces instituts se sont mis au digital pour assurer la continuité des formations dans une quarantaine de filières. 

«Le tourisme est un secteur de servuction (combinaison de service et production) La qualité de la formation des RH est un facteur déterminant dans la compétitivité de la destination», indique Mehdi Taleb, directeur de la réglementation, du développement et de la qualité au ministère du tourisme. Décryptage.

Les stagiaires des EFHT sont, pour l’heure, privés de travaux pratiques physiques. Toutefois, ils suivent leurs formations via le digital.

Des contenus numériques et supports de cours média
En effet, les 16 EFHT du Royaume sont impliqués dans la formation et ce via un catalogue de formation impliquant 40 filières allant du niveau-qualification» (accessible à partir du collège) jusqu’aux masters spécialisés. Dans ces établissements, les travaux pratiques occupent une place importante dans le cursus de formation. Cependant, suite à l’arrêt des cours au sein des ateliers et infrastructures des établissements de formation professionnelle et d’enseignement supérieur pour des raisons sanitaires, les EFHT se sont adaptés. «Il a été procédé à la constitution d’une base de contenus numériques et de supports de cours média en respectant les dispositions relatives à la protection des données personnelles et professionnelles et propriétés intellectuelles», explique Taleb. Concrètement, ces établissements ont opté pour l’activation des canaux disponibles permettant les démonstrations pratiques, la veille sur la conformité pédagogique et application des éléments didactiques (responsable de suivi par filière), et le renforcement des modules de la formation théorique durant la période de confinement.

■ Un soutien pédagogique pour la reprise
Les EFHT ont également préparé une offre de cours de «soutien pédagogique» après la reprise des formations, ainsi qu’un programme de rattrapage pratique par région après reprise des activités touristiques. En attendant, un plan de continuité administrative est mis en place.
La continuité pédagogique est, quant à elle, assurée à travers la dématérialisation des cours par module de formation. En ce sens, tous les modules théoriques pour l’ensemble des filières ont été dématérialisés tandis que les modules pratiques (cuisine, pâtisserie, restaurant) des cours et travaux pratiques sont prévus en juillet. S’agissant du volet évaluation et examen, il est prévu de comptabiliser les notes de stages déjà effectués et un projet de fin d’étude selon le niveau.
En outre, afin de produire des programmes de formation dématérialisés, selon l’approche par compétences, le ministère du Tourisme lancera une étude sectorielle pour paramétrer l’offre de formation en hôtellerie et tourisme. De nouveaux programmes adaptés aux besoins des régions seront développés, ainsi qu’un nouveau catalogue de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.