Les pertes dues à la fermeture des installations pétrolières grimpent à plus de 500 millions dollars

Libye

0 66

La société publique libyenne du pétrole (NOC) a déclaré que les pertes totales dues à la fermeture des principaux champs pétroliers et installations de production se sont accélérées pour atteindre 502 millions de dollars, lundi. Cette perte a été calculée sur une période de 10 jours après la suspension de plus de 75 % de la production nationale d’huile.

La production pétrolière a diminué de plus d’un million de barils par jour. « La valeur totale des pertes depuis le début des blocus a atteint 502 289 339 dollars au lundi 27 janvier 2020 », a-t-elle affirmé.

La fermeture des installations pétrolières est l’œuvre des puissants groupes tribaux fidèles au Général Haftar. Une mesure visant à défier la communauté internationale qui soutient le gouvernement de Tripoli à l’Ouest.

Il y a quelques jours, Mustafa Sanalla, le patron de la NOC a indiqué que cette mesure est suicidaire étant donné qu’elle prive les caisses publiques de ressources précieuses qui serviront à financer le budget, rééquilibrer les finances publiques et relancer l’économie en perte de vitesse depuis 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.