L’Italie veut renforcer sa coopération avec l’Algérie

Sa ministre de l’Intérieur s’est rendue hier à Alger

0 2 638

L’Italie qui reste l’un des partenaires clés pour l’Algérie souhaite élargir sa coopération à tous les domaines. Les responsables des deux pays ont exprimé leur «pleine» disposition à développer leurs relations «privilégiées». 

L’Italie aspire à «renforcer davantage» ses relations avec l’Algérie, a indiqué hier à Alger la ministre italienne de l’Intérieur, Mme Luciana Lamorgese, qui effectue une visite en Algérie.

«Nous avons réitéré notre volonté de renforcer davantage notre relation avec l’Algérie qui date depuis longtemps déjà», a déclaré Mme Lamorgese à la presse, à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Elle a précisé, à ce propos, que sa visite constitue également une «opportunité» pour réitérer la volonté de son pays de coopérer avec l’Algérie dans plusieurs domaines.

Au terme de sa rencontre avec notre ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Kamel Beldjoud, la ministre italienne de l’Intérieur, Mme Luciana Lamorgese a exprimé également le souhait de son pays d’établir une coopération plus large avec l’Algérie. « Je suis convaincue que nous avons jeté les bases d’une nouvelle coopération entre nos deux pays qui travaillent constamment dans le cadre du partenariat et de l’esprit d’amitié», a-t-elle souligné.

Et d’ajouter : «L’Algérie et l’Italie disposent de tous les atouts pour aller de l’avant dans nos relations, à travers une large coopération dans divers domaines notamment pour ce qui est des flux migratoires et de toutes les aides que pourrait apporter la protection civile».

Sur ce dernier point, la ministre italienne a salué l’expertise exceptionnelle de la protection civile en matière de séismes et des situations d’urgence.

Pour sa part, M. Beldjoud a déclaré à la presse que «les deux pays, qui entretiennent des relations privilégiées, œuvrent à les développer dans divers domaines».

L’Algérie et l’Italie «ont exprimé leur pleine disposition à œuvrer au développement de leurs relations», a-t-il précisé, indiquant que les discussions bilatérales ont porté également sur plusieurs aspects qui intéressent les deux parties.

Le Président du Conseil italien, Giuseppe Conte, avait exprimé en janvier dernier la pleine disponibilité de son pays à intensifier sa coopération avec l’Algérie dans différents domaines.

«Je suis venu pour confirmer l’amitié historique de l’Italie envers le peuple algérien et la pleine disponibilité du gouvernement et du peuple italiens à intensifier la coopération bilatérale dans les domaines politique, économique, sécuritaire et culturel», avait déclaré M. Conte à l’issue de ses entretiens avec le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. 

Il est à rappeler que les deux pays se sont parvenu en juillet à signature d’un mémorandum d’entente pour accompagner l’Algérie dans son programme de création de startups et de la micro-entreprise.

La ministre italienne a évoqué, par ailleurs, le phénomène de la migration clandestine, en soulignant que le nombre de migrants algériens clandestins en Italie est «très faible» par rapport à d’autres pays. «L’Algérie assume ses responsabilités et prend les décisions qui s’imposent à ce sujet», a-t-elle assuré.

Z R.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.