Maroc.. MedFund finance la conservation des aires marines protégées

0 2 466

Le Conseil d’administration de MedFund, une institution privée basée à Monaco vient d’approuver un financement de 1 million d’euros pour la conservation de trois aires marines protégées en Méditerranée, dont deux au Maroc. Il s’agit du site de Jbel Moussa et du parc national d’Al Hoceima.

Au Maroc, les organisations de la société civile et les agences nationales responsables des aires protégées de Jbel Moussa et d’Al Hoceima disposent de fonds pour améliorer la conservation de la biodiversité de ces deux zones. C’est à la faveur d’un financement d’un million d’euros, octroyé récemment par MedFund pour la conservation de trois aires marines protégées en Méditerranée, dont deux dans le royaume chérifien.

Les organisations locales utiliseront une partie du financement alloué par MedFund (spécialisée dans l’octroi de financements durables pour la conservation de la biodiversité marine, Ndlr) pour préserver le paysage de rivage rocheux du site de Jbel Moussa, qui alterne entre grottes, criques et petites plages sur une superficie de 322 km2. Le site est situé dans le détroit de Gibraltar.

Au nord-est du royaume chérifien, les agences nationales devront également porter un regard attentif sur le parc national d’Al Hoceima qui couvre 400 km2. «Ses hautes falaises abritent une importante population de balbuzards pêcheurs, et ses falaises rocheuses en font une zone de pêche très appréciée dont la ressource est à préserver. L’Association de gestion intégrée des ressources (Agir) travaillera aux côtés des responsables du parc national et du ministère marocain de l’Agriculture et des Pêches maritimes pour mettre en œuvre un plan de gestion durable de la zone marine, en impliquant fortement les acteurs institutionnels et les pêcheurs locaux», indique MedFund.

Au Maroc, le MedFund débloquera ses fonds progressivement sur cinq ans. Le site de Jbel Moussa et le parc national d’Al Hoceima viennent ainsi s’ajouter aux cinq zones marines protégées qui bénéficient déjà du financement de MedFund en Afrique du Nord. En avril 2020, le fonds a alloué 900 000 euros à un projet de conservation de la biodiversité marine des îles de Kuriat, Galite, Kneiss, Zembra et de Zembretta en Tunisie.

Le MedFund est soutenu par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM), l’Agence française de développement (AFD), le gouvernement de Monaco et la Fondation Prince Albert II de Monaco.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.