Mohamed Arkab, ministre de l’Energie

0 9

«L’évaluation des réserves non conventionnelles de l’Algérie nécessite une étude approfondie et longue, qui comporte également des procédures liées à la formation des cadres et des employés, pour mieux maîtriser les nouvelles technologies appliquées dans ce domaine. Des concertations avec les représentants de la société civile et des experts en la matière devraient précéder cette démarche pour débattre de la meilleure façon d’utiliser ces nouvelles technologies qui garantissent une protection maximale pour l’homme et l’environnement.»

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.