La  Tunisie reste  la première destination pour 1,3 million d'Algériens
21 Aoû 2019
Partager

Tourisme  

La Tunisie reste la première destination pour 1,3 million d'Algériens

Par:  Chahinez Djahnine
Lu 330 fois

Au total, ils sont près de 1,3 million d’Algériens à avoir visité la Tunisie au cours des sept premiers mois de cette année. Un nombre en hausse par rapport à l’année dernière, puisqu’ils   étaient 2,7 millions de touristes algériens à s'être rendus en Tunisie pendant ces 12 mois. Cela traduit une affluence en augmentation de 9,2% par rapport à l'année précédente. Selon les estimations du ministère du Tourisme et de l’Artisanat tunisien, il était prévu  d'accueillir près de trois millions de touristes algériens pendant la saison 2019.

Selon les dernières informations publiées par le ministère tunisien, de  nombreuses mesures ont été introduites en faveur du peuple algérien, notamment aux points de passage frontaliers entre les deux pays  pour augmenter le nombre de visiteurs algériens.

La même tutelle a travaillé à l'amélioration de l'industrie des services après avoir En contacté les propriétaires d'hôtels pour offrir des prix bien étudiés à nos frères venus d'Algérie. L’objectif pour le ministère tunisien, c’est de mettre tous les moyens en œuvre pour que les touristes algériens arrivant en Tunisie, aient l'impression d'être chez eux et non dans un pays étranger. 

La Tunisie, qui ambitionne d'accueillir 9 millions de touristes en 2019, a déjà reçu environ 5,046 millions de touristes au cours des sept premiers mois de cette année, enregistrant une hausse de 15,6% par rapport à la même période en 2018. 

Les touristes européens étaient majoritaires en Tunisie sur la période (plus de 1,5 million). Le nombre de touristes provenant des pays du Maghreb a augmenté, quant à lui, de 17,7%. Ainsi, il est évident que la première destination des touristes algériens reste la Tunisie, privilégiant l'été et les périodes de fêtes. Les derniers flux post-Aïd en direction des postes frontaliers d'Oum Teboul et El-Ayoun, dans la wilaya d'El-Tarf, témoignent de cet engouement des Algériens pour cette destination qui reste la plus abordable financièrement et la plus proche géographiquement, particulièrement pour les habitants de l'Est algérien.

Toutefois  et en dépit  des polémiques existantes à travers les réseaux sociaux, les Algériens ne dérogent pas à la règle et sont toujours au rendez-vous estival dans ce pays voisin . Ainsi, pour cet été, des rumeurs sur l'interdiction pour «des raisons sécuritaires» d'accès aux touristes algériens ont été propagées au lendemain du double attentat de Tunis, perpétré le 27 juin dernier, vite démenties par le Consul de la République de Tunisie en Algérie, Belgacem Ayari. Selon lui, ses services n'ont reçu aucune directive, orale ou écrite, relative à une telle interdiction. Toutefois, a-t-il expliqué, les autorités tunisiennes, suite à l'attaque terroriste, ont décidé d'interdire l'accès au territoire tunisien à toute personne jugée suspecte. 

Chahinez  Djahnine

Dernière modification le mercredi, 21 août 2019 22:36

A LIRE AUSSI..

Une conjoncture en faveur des pays exportateurs de pétrole

Les prix du brut enregistrent de nouveaux bonds historiques

Une conjoncture en faveur des pays exportateurs de pétrole

Les produits locaux touchés par la rupture des stocks

Pénurie de médicaments 

Les produits locaux touchés par la rupture des stocks

Projet européen d’insertion des réfugiés

Université Sétif 2 

Projet européen d’insertion des réfugiés

Djellab écarte une dévaluation forte du dinar

 Importations de véhicules de moins trois ans 

Djellab écarte une dévaluation forte du dinar

«Capter plus d’IDE et conquérir des marchés à l’étranger»

Djellab à propos de l’abrogation de la règle 49/51% : 

«Capter plus d’IDE et conquérir des marchés à l’étranger»