Naâma.. Réouverture prochaine de l’aéroport Cheikh-Bouamama de Mécheria

0 47

L’aéroport Cheikh-Bouamama de Mécheria (wilaya de Naâma) rouvrira prochainement la navigation aérienne, a-t-on appris samedi du directeur de wilaya des transports, Belbachir Boudaoud.

Les services compétents ont proposé aux services du ministère de tutelle la réouverture de cet aéroport devant la navigation aérienne avec une ligne de transport de voyageurs reliant les wilayas de Naâma et d’Alger.

Ces services ont récemment reçu une correspondance de la direction générale de l’aviation civile et de la météorologie relevant du même ministère pour procéder à la proposition du volume horaire et des vols en fonction de la demande enregistrée localement, a-t-il fait savoir.

«Nous avons proposé d’adopter deux vols hebdomadaires pour la liaison aérienne reliant les aéroports des wilayas de Naâma et d’Alger, en aller-retour dimanche et mercredi. L’horaire est à l’étude par les services concernés notamment la Compagnie nationale Air Algérie», a-t-il indiqué.

La proposition de reprise de l’activité de navigation aérienne dans cet aéroport de Naâma répond à l’attente de nombreux citoyens de cette wilaya et à une évolution et une dynamique sociale et économique dans cette région, partant du potentiel touristique qu’elle recèle, a-t-il souligné le même responsable qui a annoncé que la reprise des vols à travers cette infrastructure, restée inexploitée pendant plus de 10 années en raison de plusieurs facteurs dont la stagnation du trafic passagers, a constitué «une préoccupation et une demande incessante des citoyens de la région», soulevée par leurs élus à plusieurs occasions. 

Cette opération contribuera à faciliter la circulation des citoyens de la région et à désenclaver la wilaya située au sud-ouest du pays.

Pour sa part, le responsable chargé de la gestion de l’aéroport de Mecheria, Rouissat Mohamed, a relevé qu’un comité relevant de la direction générale de la gestion des aéroports de l’ouest (EGSO) a séjourné récemment dans la wilaya pour inspecter la piste d’atterrissage des avions et prendre les mesures pour réunir les conditions nécessaires pour reprendre l’activité de navigation aérienne dans les «meilleurs délais».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.