Nécessité de suivre la situation de manière «continue et régulière»

Séisme de Mila

0 2 906

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a insisté, mardi à Mila, auprès des autorités de cette wilaya sur l’impératif de suivre de manière «continue et régulière» la situation engendrée par le séisme du 7 août dernier jusqu’à ce que les conséquences de cette catastrophe naturelle soient réparées.

«Il est nécessaire d’apporter la meilleure prise en charge possible aux personnes vulnérables touchées par ce séisme notamment les personnes âgées, les femmes enceintes et les élèves en classes d’examen et qui sont hébergées actuellement sous des tentes, a précisé M. Beldjoud, accompagné du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, lors  d’une réunion tenue au siège de la wilaya avec les représentants de la société civile, de la population sinistrée ainsi que des experts et des spécialistes du bâtiment.

Répondant aux préoccupations soulevées par les représentants des sinistrés, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a indiqué que «les aides de l’Etat seront accordées conformément aux lois de la République».

Kamel Beldjoud a évoqué, à cet effet, les solutions mises en place par l’Etat pour la prise en charge des personnes sinistrées, notamment la possibilité de les reloger sur le site des 600 logements publics locatifs (LPL) actuellement en cours de réalisation, avec un rythme «appréciable», dans la région de Ferdoua dans la commune Sidi Merouane.

Le ministre a également évoqué la possibilité de mettre à la disposition des sinistrés des lots de terrain dotés de toutes les commodités soulignant l’importance de réaliser «des cités répondant aux normes requises de construction».

A cet égard, le ministre a indiqué que quatre sites ont été retenus pour en faire des lotissements de terrain, totalisant une superficie de plus de 85 hectares et pouvant accueillir près de 2 000 parcelles de terrain destinées à la construction.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a souligné que les études techniques concernant ces sites ont été confiées à des bureaux d’études et des laboratoires spécialisés.

Il a ajouté, qu’en attendant la concrétisation de ces solutions, l’Etat a pris en charge les frais de location des maisons aux familles sinistrées.

Appelant les citoyens à s’entraider pour atténuer les répercussions du tremblement de terre du 7 août, M. Beldjoud a souligné l’importance d’activer le rôle des élus et des représentants de la société civile pour faire face à la situation, indiquant que la déclaration du quartier d’El-Kherba à Mila comme zone «sinistrée» permettra l’intervention du Fonds des catastrophes naturelles pour prendre en charge les personnes touchées.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a ajouté que sa visite aujourd’hui à Mila, accompagné du ministre de l’Habitat, vise à «évaluer les décisions prises après le séisme» et s’inscrit dans le cadre «du suivi régulier des développements liés à la prise en charge des familles sinistrées».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.