Pénurie d’eau à la cité Saâdane

Darguina (Béjaïa)

0 11 027

Par Zahir Radji

Les habitants de la cité Saâdane, commune de Darguina (Wilaya de Béjaïa) souffrent d’une grave pénurie d’eau. Avec des robinets à sec depuis déjà un mois, la situation risque de s’aggraver davantage durant la période de grande chaleur (l’été), si aucune mesure d’urgence ne sera prise par les responsables locaux.

 

Actuellement, les ménages de cette localité n’ont le droit qu’à une heure sur 4 jours pour s’approvisionner en eau potable ! C’est inadmissible, jugent les habitants de cette commune qui détient plusieurs sources d’eau naturelle, sans être malheureusement, exploitées par la société en charge de la gestion des réseaux d’alimentation en eau potable, en l’occurrence l’Algérienne des eaux (ADE).

Les citoyens, visiblement outrés par cette crise d’eau potable qui persiste encore, ne cessent de lancer des appels de détresse aux responsables concernés, dont le P/APC de la commune et la cheffe de la daïra. D’ailleurs, les habitants de cette cité ont observé, avant-hier, un mouvement de protestation devant le siège de l’APC, en procédant également à la fermeture du siège de l’ADE. 

Les protestataires ont accordé un ultimatum d’une semaine pour les responsables locaux afin de trouver une solution «définitive» à cette déplorable situation. «En réalité, nous nous ne devrions pas avoir ce problème d’eau, vu notre position géographique. De nombreuses sources d’eau existent, sans être toutefois exploitées. «Les habitants du centre-ville de Béjaïa sont alimentés en eau potable H24 de la source Ainser Azegzaw (source bleue), située à Darguina (40 km à l’est de Béjaïa) alors que nous, nous n’avons même pas le droit à une alimentation au quotidien», vocifèrent les contestataires. «Les pouvoirs publics doivent intervenir en urgence afin de régler ce problème», a exprimé un chef de famille, en colère.

Un autre habitant a qualifié la situation d’alarmante et qui n’admet pas l’attente. «Nous sommes vraiment navrés par cette situation. Nous sommes déterminés à aller jusqu’à bout dans notre action légitime», a-t-il souligné.

Le P/APC, qui a reçu une délégation des habitants de la cité, a tenté de les rassurer, en affirmant que le problème sera résolu une fois le projet de rénovation de la conduite d’eau réceptionné. Le maire a justifié que le problème de cette perturbation dans la distribution d’eau est lié principalement à la faible pluviométrie et également au branchement «illicite». Aussi, s’est-il engagé de s’adresser au premier responsable de la wilaya afin de dégager un budget supplémentaire pour la mobilisation de nouvelles sources d’eau. 

Pour sa part, le représentant de l’ADE a imputé cette perturbation à la faible pluviométrie durant l’hiver dernier. La solution, estime-t-il, réside dans le renforcement et la mobilisation de nouvelles sources d’eau. Dans l’attente d’un règlement à cette crise qui persiste, les citoyens sont livrés à eux mêmes et ne peuvent que compter sur leurs moyens personnels pour s’approvisionner en ce précieux liquide.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.