Peugeot 3008 Hybrid4 (2020)

La star des SUV compacts

0 113

Culminant à 300 chevaux, la star des SUV compacts bénéficie d’une version hybride rechargeable lui accordant quatre roues motrices.

– Plutôt féroce ce lion haut sur pattes, dont les griffes renferment 300 chevaux. Non content d’être le roi des ventes de SUV en France, le Peugeot 3008 renforce son potentiel mécanique, à mi-carrière, en accueillant l’hybride rechargeable. Une combinaison essence/électrique déclinée en deux niveaux de puissance. D’un côté, il peut revendiquer 225 chevaux sur le modèle de la 508, avec qui il partage la plateforme EMP2. De l’autre, par le biais de la version Hybrid4, il bénéficie d’une cavalerie de 300 équidés et de la transmission intégrale. Une offre haut de gamme, associée exclusivement à la finition GT.

Ambitieux sur le papier, notre modèle d’essai ne déçoit pas sur les premiers kilomètres en délivrant un toucher de route précis, dans la lignée de son jumeau thermique. En revanche, il évolue un petit cran en-dessous en matière de dynamisme. Quelques mouvements de caisse peuvent survenir à bonne vitesse, en dépit de l’implantation d’un train arrière multi-bras. Rien de surprenant toutefois, au regard du surpoids de 340 kg généré par l’Hybrid4, faisant grimper l’aiguille de la balance à 1853 kg. Pour autant, les performances brutes sont assez saisissantes, avec un délai de seulement 5,9 secondes pour atteindre 100 km/h. Capable de bien filtrer les irrégularités de la route, notre véhicule ne procure pas d’inconfort au passage du mode Sport.

Cela dit, c’est dans la jungle urbaine qu’il délivre son plein potentiel. Au gré d’une insonorisation aboutie et d’une souplesse de fonctionnement bienvenue, il parvient à parcourir environ 40 km en tout électrique en conditions réelles. Au même titre que la 508 hybride rechargeable, le SUV compact sochalien offre au conducteur la possibilité de bloquer une réserve d’énergie, selon trois niveaux (Max, 20 km, 10 km), par le biais de la fonction eSave. Pragmatique et à son aise en ville, notre véhicule n’est pour autant pas dénué de capacités tout-terrain. Quatre roues motrices, c’est un attribut inédit au sein de la gamme du 3008, se contentant jusque-là d’un système de motricité renforcé.

En matière de franchissement, le test est validé en mode tout électrique : aucun patinage à signaler en montée et une descente bien maitrisée grâce à la fonction HADC (Hill Assist Descent Control), qui peut opérer en mode Neutre, le moteur thermique n’étant pas sollicité. Brillant par sa polyvalence, le 3008 Hybrid4 perd toutefois en volume de coffre par rapport à la version thermique, avec une capacité de base passant de 520 à 395 litres. Affublé de nombreuses options, il joue en revanche la carte de la clarté sur le volet tarifaire de série, avec un prix unique, à 53 800 euros, en phase avec ses prestations élevées. Ce 3008 hybride envoie du lourd dans tous les sens du terme. Puissant et précis, il sait évoluer hors des sentiers battus, mais en paye le prix sur la balance et le volet tarifaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.