Plus de 300 ha de végétation détruits par le feu ces dernières 24h

Béjaïa

0 2 611

Plus de 300 hectares (ha) de végétation ont été détruits ces dernières 24 heures à Béjaïa, par des d’incendies répartis à travers une quarantaine de foyers sur l’ensemble du territoire de la wilaya, a-t-on appris samedi, auprès de la Protection civile.

Deux feux, l’un à Bouhatem (Toudja), à 35 km à l’ouest de Béjaïa et l’autre dans l’Akfadou, à 65 km au nord-ouest du chef-lieu de wilaya ont été particulièrement intenses du fait des dégâts occasionnés et des moyens engagés pour en venir à bout, a-t-on indiqué de même source.
Pour ce faire, il a fallu mobiliser tous les moyens humains et matériels disponibles dans les deux zones (forestiers, Protection civile, municipalités et riverains) et l’engagement de secours exceptionnels parmi lesquels figurent trois colonnes mobiles (deux de Béjaïa et une de Bordj-Bou-Arréridj) et deux hélicoptères d’extinction, qui ont dû travailler en synergie et d’arrache-pied, pour éviter que les flammes n’atteignent les habitations s’y trouvant.
A Tibane, Taourirt, Fenaia et Tifra, toutes concentrées dans la zone du sinistre, les flammes ont atteint leurs lisières et même léché quelques maisonnettes sans toutefois les endommager en précisant qu’aucune victime n’est à déplorer, a-t-on souligné. En début d’après-midi, les deux feux étaient toujours en combustion, visiblement animés par la chaleur régnante et la présence de vents forts. L’espoir de les contenir incessamment est de mise, favorisés par l’arrivée de flux importants de bénévoles des régions limitrophes, selon la même source.
Il reste cependant qu’une foultitude de foyers continue à se déclarer dont l’un jugé important à Ifri Ouzellaguene, compliquant davantage la situation des secours et de leurs moyens, réduits de fait par la concomitance de ces incendies, a-t-on relevé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.