Prise en charge des cancéreux nécessitant une immunothérapie

Santé

0 42

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui , a annoncé, jeudi à Alger, que son département œuvrait à la création et la composition d’une commission nationale pour la prise en charge des cancéreux nécessitant une immunothérapie ou une thérapie ciblée.

Supervisant, jeudi, l’ouverture du 11e séminaire de la Société algérienne de formation et de recherche en oncologie (Safro), le ministre a expliqué que cette commission se chargera de la «définition des priorités dans le cadre d’une stratégie nationale étudiée et équilibrée prenant en considération deux principes fondamentaux, à savoir la maîtrise et la rationalisation des dépenses ainsi que l’efficacité du traitement».

Rappelant la situation épidémique du cancer en Algérie qui atteindra 48 000 nouveaux cas en 2020 contre 41 870 en 2015, M. Miraoui a fait état des principaux types de cancer répandus en Algérie, en tête desquels le cancer du côlon, des poumons, de la prostate, de la vessie et de l’estomac qui constitue un taux de 62% chez les hommes, outre le cancer du sein, du colorectal, et de l’utérus dont le taux d’atteinte chez les femmes est de 68.2%.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.