Réactivation du Conseil national du tourisme

Placé sous la haute autorité du Premier ministre

0 22

Le ministre du Tourisme, Hacène Mermouri, a annoncé hier la réactivation du Conseil national du tourisme. Il a affirmé sur sa page officielle Facebook que cette instance qui sera placée sous la haute autorité du Premier ministre est un grand acquis pour le secteur.

 

Tant revendiqué par les opérateurs et professionnels du secteur, le Conseil national du tourisme, dira-t-il, aura la mission de lever les contraintes structurelles qui entravent le développement du tourisme dans notre pays. Ainsi, cette institution, rappelle-t-il, regroupe l’ensemble des ministères dont l’activité se rapporte directement ou indirectement au tourisme.

En effet, la réactivation de cette instance intersectorielle de réflexion et d’action de haut niveau, s’inscrit dans le cadre de la mise en place des instruments nécessaires à l’émergence d’une véritable industrie touristique nationale compétitive et innovante telle que prônée par le plan d’action du gouvernement.

Il est à rappeler que l’Algérie est en cours de concrétisation d’un schéma directeur d’aménagement touristique  (Snat 2030). 

Ce schéma traduit la volonté de l’Etat algérien à valoriser les potentialités naturelles, écologiques, culturelles, historiques et archéologiques du pays. Il met également en exergue les orientations de la stratégie d’aménagement touristique dans le cadre du développement durable à travers la promotion des potentialités touristiques disponibles à l’échelle nationale et le soutien à l’investissement dans le domaine du tourisme. Le schéma directeur d’aménagement touristique 2030 vise, par ailleurs, à faire du tourisme une alternative aux hydrocarbures et à réunir les moyens à même de réaliser le développement touristique durable.  Les pouvoirs publics accordent une importance capitale pour l’investissement dans ce secteur qui est un des leviers pour le développement économique et social du pays. Selon Gherbi Ali, le directeur de l’investissement au niveau du ministère du Tourisme,  pas moins de 2 466 projets touristiques sont inscrits au niveau de son ministère. Ils devraient participer à l’augmentation de la capacité nationale d’accueil, avec 317 000 lits et la création également de 124 000 emplois. M. Gherbi, qui s’exprimait hier lors des journées sur le marketing touristique qui se poursuivent à Alger, a fait savoir que 500 projets touristiques et hôtels sont en cours de réalisation. 

Zahir Radji

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.