Réalisation de 4 nouveaux barrages

Ressources en eau

0 1 723

L’Algérie, qui est située dans l’une des régions les plus touchées par les changements climatiques, sera dotée prochainement de 4 nouveaux barrages. La décision a été adoptée par le Conseil des ministres tenu avant-hier à Alger. Ceci est jugé impératif par le ministre des Ressources en eau, Berraki Arezki, pour répondre aux besoins en eau des citoyens et d’adapter le plan national de l’eau aux nouvelles données climatiques.

A cela s’ajoutent, l’augmentation du nombre de stations de dessalement dans le nord et de déminéralisation dans le sud du pays, ainsi que l’amélioration des services en matière d’eau potable et d’épuration à travers une série de mesures, dont l’extension des réseaux, la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables, la lutte contre le gaspillage de l’eau, l’intensification du réseau de laboratoires d’analyse de qualité des eaux et la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre les inondations. Il sera prévu d’atteindre, avant la fin 2020, une distribution quotidienne de l’eau potable dans 469 des 661 communes ayant enregistré un manque en eau potable. L’opération touchera toutes les communes et zones d’ombre dans les cinq années à venir.

Concernant l’irrigation agricole, il a été décidé l’augmentation des superficies irriguées, la réhabilitation de nouveaux espaces pour le développement de l’agriculture saharienne, la prise de mesures spécifiques dans les régions du Sud et des Hauts-Plateaux et le renforcement des ressources du réseau des eaux souterraines en maintenant la même cadence de forage à usage agricole et en veillant à la protection des eaux souterraines de la surexploitation.

Il s’agit également de généraliser l’utilisation des techniques d’irrigation économes en eau et d’irrigation complémentaire dans le sud et d’encourager l’épuration des eaux usées, pour les cinq prochaines années.

Z .R

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.