Saisie de plus de 38 tonnes en huit mois

0 1 314

Lutte contre le trafic de drogue

Les services de sécurité (Gendarmerie, DGSN et Douanes) ont procédé à la saisie d’une importante quantité de drogue durant les huit premiers mois de l’année en cours.


Elle est estimée à plus de 38 tonnes de résine de cannabis, selon les chiffres avancés hier, par l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

«Au total, 38 485,9 kg de résine de cannabis ont été saisis durant les huit premiers mois de l`année en cours, dont 31 025,6 kg dans la région Ouest du pays (80,62 %)», a précisé l`Office dans son rapport diffusé par l’APS.

La quantité de résine de cannabis saisie durant les huit premier mois de 2017 a enregistré «une baisse de 51,83%», en raison surtout du renforcement du dispositif sécuritaire au niveau des frontières. En dépit de cette baisse significative, les quantités saisies restent encore élevées, ajoute la même source.

Selon ce rapport, 16,6% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région Sud, 1,6% dans l’est du pays et 1,05% dans la région centre.

S`agissant des drogues dures, la quantité d`héroïne saisie a atteint 985,7 grammes durant les huit premiers mois 2017, contre 1 366,3 grammes durant la même période de 2016, en baisse de 27,8%, relève le rapport.

La quantité de cocaïne saisie a également enregistré une très forte baisse de 92,56%, passant de 53 084,6 grammes durant les huit premiers mois de 2016 à 3 951,4 grammes à la même période de 2017.

En revanche, le bilan relève «une très légère baisse» des saisies de psychotropes, passant de 750 831 à 745 996 comprimés, soit une baisse de 0,64% durant cette même période de comparaison, dont 29,12% saisis dans l’ouest du pays.

Selon les investigations des services concernés, 25 735 individus ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue, dont 134 étrangers durant les huit premiers mois de l’année en cours, indique le même bilan qui fait également état de 403 personnes en fuite.

Le rapport a relevé que le nombre des personnes impliquées est en hausse de 4,64%, soulignant, par la même occasion, que parmi ces individus impliqués, 5 236 sont des trafiquants de résine de cannabis et 2 959 des trafiquants de substances psychotropes.

Par ailleurs, 19 929 affaires ont été traitées par les services de lutte, contre 19 900 affaires durant la même période de 2016, soit une hausse de 0,15%.

Sur le total de ces affaires traitées, 4 929 sont liées au trafic illicite de drogue, 14 985 relatives à la détention et à l`usage de drogue et 15 affaires en rapport avec la culture de cannabis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.