Signature d’une convention avec le ministère de la micro-entreprise

Entreprenariat dans le domaine touristique

0 3 133

Par Zahir Radji 

La promotion de la destination touristique Algérie passe inéluctablement par l’amélioration de la qualité des services et l’adaptation notamment des prix. Ceci nécessite la création de nombreuses entreprises spécialisées dans le domaine. A cet effet, une convention de partenariat vient d’être signée hier entre le ministère du tourisme, de l’Artisanat et du travail familial   et ministère délégué de la micro-entreprise.

 

Cette convention paraphée respectivement par Mohamed Hamidou et Nassim Diafat vise à asseoir une association effective et partenariat entre les deux départements ministériels, permettant aux jeunes de créer leurs entreprises dans le domaine touristique. Un domaine qui recèle d’importantes potentialités non exploitées encore. Selon les connaisseurs de ce secteur, beaucoup de choses restent à faire. L’investissement massivement dans ce créneau  participera à la création d’un véritable tissu économique, conformément aux  exigences du développement durable.

La convention s’inscrit, selon le ministre du Tourisme, dans le contexte de la promotion de l’innovation, génératrice d’esprit d’entreprenariat, de compétitivité et de flexibilité de gestion à travers l’utilisation des technologies modernes, l’amélioration de la qualité des services afin de rendre la destination Algérie plus attractif pour les touristes locaux et étrangers.

Un comité de suivit mixte se chargera de la mise en œuvre des clauses de cet accord, ajoute M. Hmidou. Pour sa part, le  ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la micro-entreprise, a indiqué que la convention de partenariat vise en premier lieu à la promotion de l’esprit de l’entreprenariat et de la création dans le domaine touristique, de l’artisanat et travail familial, et ce, en mettant en place toutes les dispositions nécessaires garantissant le développement de la micro-entreprise et la création de la valeur ajoutée.

Ainsi, ajoute-t-il, à encourager la création de micro-entreprise pour promouvoir  la destination Algérie via les nouvelles technologies, notamment dans les zones d’ombres, notamment dans les régions du grand Sud et Haut-plateaux et enfin développer  la micro-entreprise dans le domaine touristique.

Il est à rappeler qu’une campagne nationale pour déceler les opportunités et besoins des zones d’ombre à travers le pays a été lancée pour la création de micro-entreprises permettant de diversifier l’économie nationale.

L’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) et ses annexes à travers toutes les wilayas ont été chargées des missions de sorties sur terrain dans les zones d’ombre.

Plusieurs caravanes de sensibilisation contenues de  sillonner les zones d’ombre à travers les wilayas afin d’exhorter les jeunes et de renforcer leurs connaissances pour leur permettre de créer des micro-entreprises, et ce avec la participation de cadres d’organismes locaux y afférents. 

Par ailleurs, le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises, Nassim Diafat, avait déclaré lors d’une visite à la wilaya d’El-Oued qu’une feuille de route, est en cours d’élaboration, pour la création d’un environnement favorable à l’investissement au niveau des zones d’activités industrielles. Les services de l’Etat s’attèlent à la création d’un environnement favorable à l’investissement pour les porteurs de projets, en tant qu’unique levier de dynamisation de l’appareil économique, susceptible de générer des ressources hors secteur des hydrocarbures, avait-il affirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.