Sonatrach s’oppose à Total

Elle fera valoir son droit de préemption sur les actifs d’Anadarko

0 35

La Compagnie nationale, Sonatrach, va exercer son droit de préemption sur les intérêts détenus par Anadarko en Algérie suite à une décision du ministre de l’Energie relative à une opération dans le cadre d’une fusion/acquisition effectuée par Anadarko, «incompatible» avec la réglementation en vigueur, a annoncé, hier un communiqué du ministère de l’Energie. Selon le communiqué, «une opération de fusion/acquisition a été opérée, le 3 août 2019, entre les compagnies pétrolières américaines Anadarko et Occidental».  «Dans le cadre du processus de cette fusion/acquisition, Occidental cédera l’ensemble de ses intérêts, nouvellement acquis en Afrique, au profit de Total», a précisé la même source. «Anadarko, partenaire de Sonatrach sur le périmètre de Berkine, a sollicité, conformément à la loi sur les hydrocarbures, l’approbation du ministre de l’Energie, pour le changement de contrôle «d’Anadarko Algérie» au profit de la compagnie Occidental», lit-on dans le communiqué. «En vertu de la réglementation en vigueur, le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, s’est prononcé sur cette opération et a déclaré son «incompatibilité» avec le maintien d’Anadarko dans le contrat d’association sur le périmètre de Berkine», a-t-on souligné de même source. «En conséquence, Sonatrach exercera son droit de préemption sur les intérêts détenus par Anadarko en Algérie», a conclu le document. Pourtant, au mois d’août dernier, Occidental Petroleum (OXY) a annoncé la conclusion effective de son acquisition d’Anadarko Petroleum dans le cadre d’une transaction évaluée à 55 milliards de dollars, incluant la prise en charge de la dette d’Anadarko. «Le portefeuille d’actifs d’Anadarko faisant désormais officiellement partie d’Occidental, nous entamons notre travail visant à intégrer nos deux sociétés et à libérer la valeur considérable de cette combinaison pour les actionnaires», a déclaré Vicki Hollub, présidente et cheffe de la direction suite au vote du rachat par les actionnaires. Le rachat d’actifs pétrole et gaz appartenant à la société Anadarko par Occidental Petroleum Corp est devenu ainsi officiel, le 8 août dernier, ce qui ouvre la voie au rachat par Total des actifs d’Anadarko en Algérie. En effet, dans le sillage de l’opération principale, OXY devrait céder, en 2020, tous les actifs d’Anadarko en Afrique au Français Total pour 8,8 milliards de dollars. L’opération devait se faire en vertu de l’accord engageant les deux groupes en vue de l’acquisition des actifs du groupe pétrolier américain Anadarko en Algérie, Ghana, Mozambique et Afrique du Sud. Un accord, qui a poussé le gouvernement algérien à entamer des pourparlers, en juin dernier, afin de trouver un terrain d’entente avec le Français Total au sujet des actifs algériens concernés par la transaction. Il s’agit du rachat des blocks 404a et 208 et une participation de 24,5% dans le bassin de Berkine.

A.L

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.