Tébessa.. Signature d’une convention entre l’université et la SNTF

0 1 402

Une convention a été signée mercredi entre l’université Larbi Tebessi (Tébessa) et la société nationale du transport ferroviaire (SNTF) pour assurer le transport des étudiants via le train.

La cérémonie de signature de cette convention s’est tenue au niveau de l’université en présence du directeur de cet établissement d’enseignement supérieur, le directeur régional de la SNTF, et le directeur des œuvres universitaires.

Pas moins de 22.000 étudiants de l’université Larbi Tebessi répartis sur plusieurs facultés et instituts ainsi que 3.000 employés entre enseignants et administrateurs seront transportés par train depuis la gare vers l’université.

Le directeur régional de la SNTF, Abderrazak Ben Belgacem, a précisé dans une déclaration à la presse que la société accorde « une grande importance » à cette wilaya frontalière en inscrivant plusieurs projets ferroviaires pour relier les communes de Tébessa au chef-lieu et vers d’autres wilayas limitrophes.

Selon les clauses du contrat signé, dans une première phase, les trains de la SNTF rallieront l’annexe de l’université de Tébessa et à moyen terme, atteindront l’ancien pôle universitaire au chef-lieu et puis le nouveau de Boulhef Dyr, dés la rentrée universitaire 2021-2022.

Le même responsable a révélé que les études techniques de ce projet « important » qui permettra de transporter les étudiants et les citoyens également sont achevées.

Il a souligné que les travaux de réalisation d’une voie ferrée de 3 km seront lancés « prochainement », pour atteindre un total de 7 km, ainsi qu’un quai à l’annexe de l’université.

M.Ben Belgacem a indiqué que « les wagons sont disponibles et ont été réhabilités au niveau des ateliers a Sidi Bel Abbes par des experts Algériens », déclarant que la capacité d’accueil du wagon s’élève à 200 personnes.

En outre, le même responsable a appelé les citoyens à œuvrer à préserver les wagons qui seront mis en service « dans les plus brefs délais », ajoutant que la SNTF subit « des dommages importants » chaque année suite aux actes de vandalismes et jet de pierres sur les fenêtres des wagons et les travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.