Un salon pour rapprocher les employeurs des employés

Travail

0 162

Le rétrécissement de l’activité économique produit un effet pervers sur le plan social. Ainsi, des milliers d’emplois ont été perdus. Au moins 400 000 emplois directs ont été perdus dans le secteur du bâtiment et des travaux publics selon l’organisation nationale des entrepreneurs du bâtiment. Cela est essentiellement dû à la fermeture de dizaines d’entreprises activant dans le secteur.

Pour tenter de rattraper le coup, le salon de l’emploi se tient depuis hier à Alger. Une occasion pour les entreprises présentes de proposer près de 3000 postes d’emplois dans tous les secteurs d’activités. Pour les organisateurs, cet espace a pour but d’établir « un dialogue direct à  travers des entretiens d’embauche et des contacts d’information », estimant qu’ »environ 25.000 visiteurs sont attendus, dont une grande partie sont des demandeurs d’emploi et de formation de différents profils ».

Selon les derniers chiffres de l’Office national des Statistiques, ONS, le taux de chômage officiel en Algérie avait atteint 11,4% en mai 2019, soit 1.449 million d’algériens sont « sans emploi » pour l’année 2019. Avec ces nouveaux chiffres, le taux de chômage « officiel » connaît une légère baisse en comparaison à l’année dernière, à savoir en septembre 2018 où il avait atteint les 11,7% de la population; soit 1.462 millions d’algériens étaient déclarés officiellement « sans emploi ». Par détail, Les chiffres annoncés par l’ONS précisent que pour l’année 2019, 45,8% de la totalité des chômeurs algériens ne sont détenteurs « d’aucun diplôme »; tandis que les 62,9% restants, soit six chômeurs sur dix, sont des chômeurs de longue durée à la recherche d’un emploi depuis « au moins une année »; pour une population active globale de 12,73 millions. Cette dernière est en augmentation permanente avec l’accroissement de la démographie.

Par sexe, chez les hommes, le taux de chômage a diminué de 0.8% en passant de 9,9% en septembre 2018 à 9,1% en mai 2019; alors que chez les femmes, le chômage a connu une hausse d’1%, en passant de 19,4% à 20,4% durant la même période; selon les chiffres de l’ONS. Chez les personnes dont l’âge est compris entre 16 et 24 ans, le taux de chômage est estimé 26,9% en mai 2019, contre 29,1% en septembre 2018. Tandis que chez les adultes (personnes âgées de 25 ans et plus); le taux a officiellement atteint les 9,1% en mai dernier.

La population occupée (personnes ayant un emploi) est pour sa part, estimée à 11,281 millions de personnes en mai 2019. Une hausse comparée à 2018, où cette même population était de 11,001 millions de personnes. Par secteurs, 16,8% de la main d’œuvre totale est employée dans le secteur du BTP et de la construction. 16,1% exerce dans l’administration publique hors secteur sanitaires, 15,7% dans le commerce; 14,9% dans le secteur de la santé et l’action sociale; tandis que les 11,5% restants œuvrent dans le secteur des industries manufacturières. Le secteur privé emploie à lui seul 62,2% de la population active algérienne avec 7.014 millions de personnes employées dans le privé. le secteur public emploie, quant à lui, 37,8% de la population active; soit 4.267 millions d’algériens.

Pour les nouvelles autorités, les secteurs de l’agriculture et du Tourisme seront les grands pourvoyeurs d’emplois.

Essaïd Wakli

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.