Une médaille d’argent pour « Khetala » au concours national de la meilleure huile d’olive vierge extra

Djelfa

0 2 828

La marque de fabrique « Khetala », sise dans la ville de Messaàd, du sud de Djelfa, s’est adjugé la médaille d’argent du concours national de la meilleure huile d’olive vierge extra, démontrant le rôle prépondérant de la filière oléicole dans la wilaya, a-t-on appris auprès du directeur local des services agricoles, Ali Bendjoudi.
« L’obtention d’une médaille d’argent, à ce concours dont les résultats ont été annoncés dernièrement, est un soutien aux efforts consentis en vue du développement de la filière, actuellement en plein essor », a indiqué à l’APS M. Bendjoudi. Il a cité pour preuve l’extension des surfaces oléicoles dans la wilaya, accompagnée par une hausse de la production et de sa qualité.
M. Bendjoudi a, par la même, loué les efforts consentis par les responsables en charge de cette filière agricole, qui ont « réussis à apporter un plus à la carte agricole de cette wilaya, réputée pour sa vocation pastorale ».
« Ils ont contribué à sa promotion (Djelfa) à des rangs honorables à l’échelle nationale, dans différentes filières, dont l’olive, les viandes rouges et b lanches, l’oignon, les abricots, la grenadine, et les amandes », s’est-il félicité.
A cela s’ajoute, le renforcement de la filière avec un Conseil interprofessionnel local, dont le rôle est avéré, a-t-il dit, en « matière d’organisation et structuration des producteurs locaux ».
Le verger oléicole de la wilaya est actuellement estimé à 11.000 ha contre pas plus de 150 ha en 2000. « Un indice démontrant une orientation manifeste des agricultures de Djelfa vers cette filière », a assuré M.Bendjoudi. A noter que cette médaille d’argent a été obtenue dans le cadre du concours national « Djaffar Aloum » de la meilleure huile d’olive vierge extra, organisé par le Conseil national interprofessionnel de la filière oléicole (CNIFO). Quelque 22 concurrents de 15 wilayas du pays ont pris part à cette compétition, encadrée par des goutteurs de l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.