Vers un confinement territorial ?

Covid-19

0 1 857

Le nombre de cas de contaminations au coronavirus en Algérie ne cesse d’augmenter. Il est passé de 119 cas enregistrés le 19 juin dernier à 283 cas notés samedi dernier. Cette augmentation des cas de contaminations inquiète les hautes autorités sanitaires du pays. D’ailleurs, la réinstauration du confinement dans certaines wilayas est envisagée. 

Dans ce cadre, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé, hier, qu’un confinement des localités qui enregistrent une hausse des contaminations au Covid-19 est une option très envisageable. 

«Le confinement des localités à forte contamination n’est pas à écarter», a déclaré le Pr Benbouzid dans une interview accordée au quotidien national «El Watan».  Toutefois, le ministre éloigne l’idée d’un confinement total national. 

«On ne peut pas revenir au confinement total de toutes les wilayas, mais plutôt des localités», a-t-il tenu à préciser. 

Explicitant ses propos sur le confinement territorial, le ministre de la Santé a expliqué que cette démarche se fera en fonction de la situation épidémiologique propre à chacune de ces régions. «Cela dépend de la situation épidémiologique dans ces régions où des enquêtes dans ce sens sont menées, non sans grandes difficultés, auprès de la population locale», a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le ministre a expliqué le rebond des cas de contaminations au Covid-19 enregistrés ces derniers jours en Algérie par le processus de déconfinement entamé à travers le monde et dans notre pays. 

Benbouzid n’a pas hésité à fustiger les comportements «indisciplinés» de certains citoyens dans les transports et les marchés, annonçant que «nous risquons d’avoir encore des chiffres élevés dans les tout prochains jours».

«Le nombre de cas a fortement augmenté et les chiffres ont été multipliés un peu partout dans le monde. C’est le cas dans plusieurs pays d’Europe, dont certains ont d’ailleurs procédé au reconfinement territorial, telle l’Allemagne», explique M. Benbouzid dans le même entretien.

Interrogé sur le taux d’occupation des lits dans les hôpitaux, le ministre de la Santé a indiqué que «depuis le 21 juin, dans le souci de désengorger les services, une instruction a été diffusée pour réduire la durée d’hospitalisation à 5 jours sous condition d’un suivi rigoureux de la continuité du confinement et du traitement à domicile, surtout pour les cas bénins et modérés».

Z.R

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.